Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 17:12
Le retour de moi

Comme vous êtes censés le savoir, je suis retourné en France cet été!

En voilà une bonne occasion de remettre le couvert sur mon blog, hein?

Alors, pourquoi maintenant, après plus de 4 ans? Et bien c'est très simple:

  • 4ans, c'est vraiment très long
  • je voulais rentrer pour les fêtes de 2011 au départ, mais un évènement totalement inattendu est arrivé:
  • mon frère a annoncé qu'il allait se marier au mois de juillet 2012, le 20 pour être précis
  • le 20 juillet, il se trouve que c'est aussi mon anniversaire, donc il fallait rentrer
  • je voulais débarquer en France le 14 juillet, donc il valait mieux que ce soit en juillet
  • non, je n'ai plus d'autre raison à la con, les vraies ont été épuisées depuis longtemps en fait...

Du coup, hop hop hop! On se prépare, la petite famille (sans la domestique tout de même) doit arriver en France.

Organisation

Pour l'organisation, que nous fallait-il:

Rien pour moi, rien pour le bébé (ben oui, elle est Française, quoi!), aaaah! Un Visa pour Madame (gulp! pas toujours évident, hein! cf certains de mes articles en Chine)

Et accessoirement: trouver ce qu'on va bien faire de la domestique pendant les vacances...

Le Visa

C'est moi qui prépare le dossier de demande de visa de Madame. Je fais bien attention hein! Parce que des fois ils sont tatillons dans les ambassades...

D'ailleurs, pour être sûr de ne pas avoir de problème, je l'accompagne à l'ambassade, avec le dossier de demande de Visa court séjour et tout le reste. Faut dire qu'il faut 1 mois pour obtenir le rendez-vous, et que si ça passe pas, et bien c'était trop tard!

Ben en fait, j'ai un peu stressé pour rien. Après consultation du dossier et des précédents visas accordés à ma femme (rappelons qu'elle a eu par le passé un visa 3 ans quasiment par geste commercial...), ils lui ont changé direct la demande en visa 3 ans, et l'affaire était réglée en 1 semaine.

À Singapour, même l'ambassade de France est efficace!!

Et pour la domestique?

Et bien on l'a remise à l'agent qui nous l'avait "fournie": hop, vacances!

Et non, je n'ai aucun remord à ne pas lui faire profiter de mes vacances en France, si ça vous choque je vous invite à: lui payer son billet d'avion, lui faire son dossier de visa, et accessoirement vous démerder avec l'URSSAF parce qu'elle est officiellement mon employée mais qu'elle n'est enregistrée nulle part chez nous, et ça, c'est le bordel!!

Le détail qui tue, c'est...

Le bébé! Ben oui, elle a moins de 2 ans, la dernière fois qu'elle a pris l'avion, c'était il y a 1 an, sur une distance 2 fois plus courte, et ça s'était pas trop mal passé (sans moi en plus).

Donc péripétie n°1:

Le trajet en avion

Nous avons voyagé avec Air France, vol direct depuis Singapour, dans le fameux A380.

Plusieurs observations: c'est pas une blague, il est vraiment énoooorme! L'aménagement intérieur n'est pas le même dans tous les appareils, à l'allée, l'escalier entre les étages (rappelons qu'il y a 2 étages!) est en colimaçons, et facilement accessible. Au retour, il était droit et moins accessible.

Pourquoi je parle de l'escalier? Ceux qui posent la question n'ont vraisemblablement pas d'enfant en bas âge!!

Il y avait beaucoup d'enfants dans cet avion. Mais nous avions les places avant, là où on peut étaler ses jambes comme un goret, et accessoirement, fixer un berceau pour les tout-petits. D'ailleurs, un autre couple à côté de nous se le fait poser pour installer un petit bout de choux.

Puis l'hôtesse s'occupe de nous:

"Elle pèse combien cette petite?
-Je dirais qu'elle doit bien être à 11kg là.
-Oui, c'est ce qu'il me semble. Le problème, c'est que le berceau est limité à 10kg, je ne peux pas installer d'enfant plus lourd.
-Ah. On la met où alors??
-Et bien... sur vos genoux!"

Et oui, 14heures avec notre chère petite sur les genoux. Ça fait rêver, hein? Mais non, ça c'est rien.

Les bébés ont droit à une ceinture spéciale: vous la passez dans la vôtre, et ensuite autour de leur taille. On attache donc bébé à sa maman (pas que je me débine, mais elle colle vachement plus sa mère hein!).

L'avion commence à rouler. Le bébé à côté se met à pleurer. La nôtre lui lance des regards effrayés, et ce qui devait arriver arriva: dans un Chinois très approximatif, elle nous dit:

JE VEUX SORTIR!

Et nous avons pensé très fort:

Et meeeeeeeeerde!

"Toute à l'heure ma puce! (plus que 14heures, ma puce...)"

Et cette situation a pas mal résumé le voyage: quand bébé pas content, bébé pas lâcher maman. On a eu quasiment 14heures de bébé pas content.

On a pris l'avion vers 23h, donc elle a fini par s'endormir, dans les bras de maman. Ensuite maman a commencé à avoir mal partout (faut dire qu'elle ne se distingue pas par sa délicatesse, notre petite, même quand elle dort). Donc elle passe la main à papa. Ah ben non. Sixième sens du bébé, imbattable: dès que maman essaie de la donner à papa, elle se réveille, commence à crier, et se calme aussi sec quand sa mère la reprend bien en main.

Il a donc fallu attendre que mademoiselle finisse sa nuit pour que sa mère puisse enfin se dégourdir les jambes, et se détendre un peu.

Chez nous, elle est dehors tous les matins, tous les jours! Dans l'avion, c'était vachement plus compliqué de l'emmener dehors. Mais cet avion là a un truc: il a un escalier!!

Environ 23 ou 24 montées et descentes plus tard, elle est enfin calme, ne demande plus à sortir, et s'est bien dépensée!

Rien de plus à dire sur le reste du voyage. Dites-vous que les enfants sont complémentaires des adultes: eux, ils aiment les turbulences, et ils aiment le petit choc à l'atterrissage. Quand c'est calme, ils s'emmerdent royalement.

Bilan du trajet:

Papa: ok, on tient!
Bébé: aucun problème!
Maman: sur les rotules, ou ce qu'il en reste...

Mais l'important, c'est qu'on soit arrivés, non? Hein ma chérie? Non, non, ne te sens pas obligée de répondre...

Bonjour Papa! Bonjour Maman!

À l'aéroport, retrouvailles! Bon, ils étaient venus nous voir en mars (si ma mémoire est bonne), hein! Mais retrouvailles quand même! On file en voiture vers notre ch'nord (enfin, le nôtre: moi et mes parents, vu que Amélie n'était jamais venue en France, et ma femme n'est pas Française...).

Amélie en a profité pour redormir un petit peu et achever de se décaler complètement. Sa mère a dormi un peu aussi, ce qui lui a permis de totaliser 30min de sommeil en plus de 30h, et j'ai roupillé un peu aussi.

J'ai enfin pu découvrir leur nouvelle maison. Figurez-vous que mes parents ont déménagé depuis 2008. Ah, on se casse un p'tit moment et voilà que tout est chamboulé au retour, dis-donc!

Amélie découvre donc son nouvel environnement: grand jardin (ça ça va lui plaire), et surtout: une balançoire! Elle ne s'en lassera jamais durant tout son séjour...

On passera une semaine chez mes parents.

Alors évidemment, j'ai revu des potes (pour ceux que je n'ai pas revu(e)(s): ben désolé, mais 1 semaine c'est court et ça a été un peu speed, de la famille, et on a quand même fait un peu de shopping pour profiter de la France. Non, ne me demandez pas, faut pas poser ces questions là à un ingénieur ; ma femme vous expliquera que les vêtements proposés en France sont de meilleurs goûts qu'en Chine ou à Singapour, et que pendant les soldes, on réussit l'exploit d'être moins cher que la Chine! sans déconner, hein!

Et à la fin de cette semaine, on a bien entendu terminé par l'évènement qui nous a fait déplacer (rien que ça tout de même!):

Le mariage de mon petit frère!

On connaissait la mariée (tout de même): donc Juliette, si tu lis ceci, non, je ne t'ai pas omise du titre du paragraphe parce que je suis un mufle, mais parce que je suis une feignasse, et qu'un titre plus court s'adapte mieux aux petits écrans... je ne suis donc pas un mufle, mais ton beauf!

Alors que dire? Et bien vous êtes tous déjà allés à des mariages, non? Et bien là c'est comme d'habitude: un bébé qui braille pendant la cérémonie (à la mairie), sauf que pour moi y'avait un truc nouveau, d'habitude c'est pas le mien qui braille, donc je nous ai virés de la salle et je l'ai calmée dehors j'ai supporté son caractère de m... à l'écart.

Ensuite, direction le resto, où pour respecter une autre tradition dans un mariage bien de chez nous, on perd des cousins qui viennent de loin, et dont le téléphone ne répond plus et qui avaient reçu des explications foireuses sur le chemin à suivre: merci XXX de leur avoir indiqué quelle direction prendre à ces deux ronds-points qui n'existent plus ; et encore, je suis gentil, je ne balance pas (P: ce sera 50€ la journée de silence jusqu'à la fin de tes jours...).

Le reste ne fut que apéritif, longues discussions de rattrappage (ben oui, pensez à toutes ces têtes que vous ne voyez jamais sauf pendant les mariages et réunions de famille, puis pensez à celles que vous voyez normalement plus souvent que pendant les mariages et réunions de famille, puis dites-vous que je n'ai participé à aucun mariage ni réunion de famille depuis 4ans...), encore une petite coupe, une bonne bouffe avec les cousins qui sont arrivés 1h après tout le monde après avoir galéré à mort à cause de ce putain de rond-point qu'ils n'ont jamais trouvé et en plus le portable avait plus de batterie.

Nous avons cependant été épargnés par certains autres classiques dans les mariages:

  • le mec bourré qui plombe l'ambiance
  • le mec qui finit aux urgences (ou mieux: le mec est en fait une fille, qui se trouve de surcroît être la mariée, n'est-ce pas J?)
  • les parents d'une partie qui tentent de se barrer discrètement avec l'urne à enveloppes (vécu, mais pas dans la famille, c'étaient les parents d'un pote, super classe!)

Donc, c'était un beau mariage, quoi!

Bon, cet articles est déjà trop long et j'ai mis plusieurs semaines à l'écrire! Et j'ai pas mis une seule photo.

Donc j'arrête là pour celui-ci. Le prochain, ce sera sur notre voyage en Allemagne

Partager cet article
Repost0

commentaires

T
I . t . generally is the term for all varieties of technology employed in the design, storage, exchange and using of data, conversation along with all multi-media varieties of communication. Using computer technological innovation constantly modifying and increasing, businesses think you are driven while using need to the right technique that will depend on the demands and goals with their enterprise.
Répondre
B
Precisely what drives i . t . is competition from the business environment plus the progression involving computer technology that it must be a portion of. The devices of technological innovation involve various shapes of countless cutting edge devices that assistance in the indication of data to executives translating this sort of information thus to their decisions inside organization's surgical procedures.
Répondre
C
The actual old saying decrees, "Cleanliness is alongside godliness. " It might sound corny, however it's accurate. People may judge your house and your company based upon appearances, along with a clean atmosphere helps promote an appropriate and wholesome lifestyle.
Répondre
C
A clean environment makes a great first impression, helps people live and work more comfortably, and ensures a safer environment with fewer health-threatening pathogens and allergens. For house or office cleaning services, call your local maid service or janitorial professionals today.
Répondre
A

Hello ! Je vis à Shanghai depuis plus d'un an, je cherchais des histoires sur les mariages traditionnels chinois, je suis tombée sur ton blog, j'ai lu les 4 parties ... et j'ai fini par lire tout
plein de tes articles ! J'ai beaucoup aimé, merci ^^
Répondre
M


Ah ben de rien!


En plus grâce à ton commentaire, je me rappelle enfin que j'ai un blog. Faudra que je mette des trucs dessus un de ces quatre...


Bonne continuation de séjour à Shanghai!



Articles Récents

Liens