Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 10:30

Les élections législatives approchent, et la campagne est bien lancée.

 

"Donnez-moi une majorité!"

"Ne leur laissez pas carte blanche, il faut un contre pouvoir!"

 

Ce sont effectivement des arguments percutants qui permettent en toute quiétude de savoir ce que les deux "principaux" partis souhaitent voir à l'Assemblée:

Des godillots!

 

Fonctionnement de l'Assemblée Nationale...

 

Et bien, pour le comprendre, il faut tout d'abord se rappeler du rôle de l'Assemblée Nationale, et du Parlement en général.

Pour simplifier, on ne peut laisser une poignée d'hommes prendre les décisions seuls. Ils n'auront pas tous les arguments à l'esprit, ne représenteront jamais toutes les branches de la population. Bref, on a plus souvent raison à 500 qu'à 10!

 

Donc, si les ministres proposent les lois, le Parlement a charge de les débattre, les modifier, les adapter, ou simplement les rejeter.

Le système ne fonctionne que si les parlementaires évaluent les lois en leurs âmes et conscience, et en prenant en compte l'intérêt général. Encore une fois, personne n'est parfait et objectif, donc on demande au peuple de choisir ceux qui le représenteront le mieux, circonscription par circonscription.

 

Qu'est-ce qu'un godillot?

 

Mais en pratique, que voit-on?

Les députés forment des groupes, qui votent le plus souvent de façon uniforme.

 

Est-ce que ça tient debout? Absolument pas!

On sait pour avoir essayé d'autres systèmes par le passé qu'un gouvernement qui n'a pas une majorité claire peut se retrouver coincé: aucune loi ne passe. On n'avance plus dans aucune direction.

 

On sait aussi qu'un gouvernement qui a une majorité un peu trop poussée passe ce qu'il veut, c'est-à-dire tout et malheureusement aussi n'importe quoi (on pensera à HADOPI et d'autres merveilles de la législature française).

 

Les députés votent donc suivant une ligne de parti, dans laquelle la réflexion n'a plus beaucoup de place, et dans laquelle il vaut mieux obéir sans poser de question.

Ce sont ces députés qu'on appelle des godillots: ils ne savent pas (ou s'en foutent) de quoi parle la loi discutée. Ils ne comprennent pas les enjeux, ne s'y intéressent pas, mais savent une chose: à la fin, il faut voter comme on a dit à la réunion de groupe.

 

HADOPI en a été le meilleur exemple: la plupart des votants n'y comprenaient rien. À vrai dire, si vous aviez un minimum de connaissances techniques, vous vous seriez rapidement rendu compte que la ministre, Christine Albanel, qui proposait la loi n'y comprenait absolument rien non plus. C'est une loi qui a été écrite par un lobby, et qu'on a grâcieusement passé grâce à une majorité UMP très très docile.

 

Qu'est-ce que n'est pas un godillot?

 

On a quand même pu remarqué à cette occasion que quelques députés UMP se sont élevés contre cette loi absurde, coûteuse, et inefficace. Ils n'ont pas eu gain de cause, mais ont fait honneur à l'Assemblée Nationale et à leur fonction de Député. Leur parti les a bien évidemment soutenu comme il se doit dans leur démarche citoyenne:

 

http://www.pcinpact.com/news/50611-lionel-tardy-riposte-graduee-hadopi.htm

 

Ils ne sont pas nombreux, de cette race de députés qui bossent, et qui bossent pour leurs convictions propres.

 

Et le pire, dans ce système, c'est qu'en prenant position contre la ligne officielle du parti, ils risquent de ne pas recevoir la sacro-sainte investiture lors des prochaines élections. C'est ainsi que les penseurs libres sont punis, tandis que les bons chiens-chiens sont récompensés par des appareils dignes des soviets.

 

Et c'est là que je veux en venir: comment allez-vous voter pour les législatives?

 

Allez-vous voter pour un parti, et renier le principe même de ce qu'est censé être le Parlement?

 

Ou allez-vous voter pour un homme ou une femme, dont les idées seront proches des vôtres, qui, selon vous, seront les plus à même de défendre vos intérêts particuliers, même s'ils ne sont pas de votre parti favori? Des gens qui se ficheront des règles établies, et qui seront là pour faire leur travail de parlementaire?

 

Alors aussi pénible soit-il, un petit travail s'impose pour chacun d'entre nous:

http://mon-depute.fr

vous permettra de savoir comment les députés passés ont voté les lois.

Vous vous rappelez de lois en particulier qui vous ont marqué? Et bien il est grand temps de voir ce que eux en ont pensé.

Quelles que soient leurs paroles, jugez-les plutôt sur leurs actes!

 

Une autre ressources très intéressante (malheureusement à l'abandon):

http://www.deputesgodillots.info/

Ce sont une compilation de faits et gestes particulièrement révélateurs et assassins pour nombre de nos "représentants" (ou peut-être qu'ils nous représentent bien, si l'on en croit le Général De Gaulle: «Les Français sont des veaux!»).

On y trouve aussi une liste d'anti-godillots...

Vous pensez bien qu'un tel site est hautement apprécié:

http://www.ecrans.fr/les-deputes-godillots-ne-cherchent,7172.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20090519.OBS7399/une-deputee-menace-d-attaquer-le-site-deputes-godillots.html

Conclusion

Comme aux présidentielles, aux législatives, votez pour un homme ou une femme, et pas pour un parti!

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens