Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 10:00

Suite de nos aventures avec notre maid qu'on avait recruté un peu plus tôt dans les articles (enfin, en vrai, au mois d'octobre hein!).

Malheureusement, j'ai peur que le titre ne révèle quelque peu la fin de l'histoire. Faite comme si y'avait plein de suspens quand même hein!

 

Je vous avez déjà raconté les histoires abominables de maids et de patrons à Singapour? Et ben c'est pas aussi dramatique, mais la liste des griefs est assez longue:

 

Chère ex-maid:

 

  • Non, je ne suis toujours pas convaincu que c'est un fantôme qui a fait subitement hurler le bébé pendant que vous essayiez de l'endormir. C'est vrai, il paraît qu'il y a une recrudescence de fantômes qui font peur aux bébés que les maids Philipinnes tentent d'endormir. Parfois même ils laissent la marque à l'endroit où la maid a pincé le bébé qui ne s'endort pas assez vite. Ça fait venir la maman en 3secs, et en plus elle prend le relais. Hop, débarassée du fardeau, la maid. Bonus: pendant que Maman endort le bébé, la voilà sans surveillance libre de glander un peu.
  • Curieusement, les tâches qui ne partent pas sur les draps que vous lavez ont disparu au premier coup d'éponge humide même sans savon. Sans doute à cause de la phase lunaire. Saleté de phase lunaire!!
  • Quand on vous propose de nous attendre dehors assise devant une table à l'ombre avec le bébé qui dort, plutôt que nous suivre dans notre tournée shopping dans le mall blindé de monde, c'est en fait pour votre bien. Pour le nôtre, il faudrait éviter de vous barrer 200m plus loin mettant ainsi le bébé sous le soleil et en zone fumeur pour que vous puissiez papoter avec je ne sais qui, nous offrant de surcroît le loisir de jouer à la chasse au trésor parce que voyez-vous: vous n'étiez plus là où on vous avez laissé, et rien ne nous permettait de deviner dans quelle direction vous auriez voulu aller. Le bonus a sans doute été de snobber ma femme pour vous la péter à mort devant votre copine quand elle vous a retrouvées façon "t'as vu c'est moi le boss!".
  • J'ai beaucoup de mal à comprendre comment, pendant que vous surveillez attentivement le bébé qui joue, un de ses jouets a pu casser tout seul. Mieux encore, la barre de métal dans ce jouet est tellement dure que je n'arrive pas moi-même à la tordre de mes mains, ni même en l'écrasant de tout mon poids! La seule manière que j'ai trouvé pour y parvenir est de coincer le jouet sous une porte. Finalement je suis assez content que ce soit le jouet qui soit tordu plutôt que la main du bébé...
    Il va de soi que j'accorde assez peu de crédit à la thèse de "la barre s'est tordue toute seule pendant la nuit". Par contre, je vous ai cru quand vous m'avez dit que vous n'étiez pas dans le coin quand ça s'est passé. Pour votre information, il est là le reproche, le jouet lui-même doit coûter 2€.
  • C'est vrai que vous avez toujours travaillé jusqu'à très tard le soir. C'est d'ailleurs un grand mystère pour nous étant donné que ma femme finit tout ce que vous faisiez en moins d'une journée, et elle s'occupe du bébé seule en plus pendant que je travaille. Évidemment nous ne saurions émettre l'hypothèse que vous trainiez volontairement le plus possible pour finir tard et jouer les martyrs. C'est semble-t-il une autre tactique très connue chez les maids Philipinnes.
  • Aussi incroyable que ça puisse paraître, les bébés boivent de l'eau de temps en temps. Ils ne vont pas la chercher tous seuls, et ne savent pas remplir leurs biberons. Ils boient quand ils jouent parce qu'ils se dépensent beaucoup, et ils boivent pendant les repas. (Non, quand ils s'arrêtent subitement de manger, ce n'est pas forcément parce qu'ils n'ont plus faim mais parce qu'ils ont soif! Cela étant dit, considérer qu'ils n'ont plus faim permet d'écourter la séance). Il est dommage que le concept vous soit toujours aussi étranger après 4 mois passés chez nous (et une soi-disante "expérience" passée).

  • Le bébé vous a bien acceptée au début. Et puis on vous a laissée sortir dehors avec le bébé sans nous pour le promener un peu. Et ensuite le bébé a au peur de vous. Non, ce n'est pas une histoire de bébé qui doit s'habituer. Les voisins nous l'ont confirmé: la seule maid du quartier qui se cache et panique à l'idée que quelqu'un la voit en train de... empêcher le bébé de sortir de sa poussette de force! Ben oui, c'est bien plus simple de garder une poussette qu'un bébé qui court. Vous ne vous êtes cependant jamais demandée pourquoi on ne vous a plus jamais laissée sortir avec le bébé??
  • Et finalement, nous sommes simplement lassés de vous répéter systématiquement les mêmes choses, fatigués d'essayer de passer au-dessus d'une barrière de la langue dont je suis maintenant convaincu qu'elle servait essentiellement d'excuse pour expédier le boulot "ah j'avais pas compris!", fatigués d'essayer d'être compréhensifs. À maintes reprises, je vous avais mis en garde et conseillé de ne pas tester notre patience. Mais, d'après nos voisins en tout cas, vous êtes affectée du même maux que de nombreuses autres maids ici, celui du "des paroles, toujours des paroles, et moi je fais ce que je veux!". Notre patience est usée, mais de toute façon, il y a bien longtemps que votre sort était scellé, ce n'était qu'une question de temps. En effet, comment confier toute la journée et tous les jours notre bébé pendant que nous travaillons à quelqu'un qui a passé 4 mois à utiliser toutes les astuces possibles pour nous convaincre qu'on ne peut pas la laisser seule 1heure sans qu'elle fasse une connerie?

Quand je pense encore au discours des agents sur "notre profil idéal pour une maid: famille peu nombreuse, chambre individuelle avec vie privée, apt de taille raisonnable, couple sans «historique de mauvais traitement», salaire et conditions de travail dans la moyenne. Voilà ce que vous avez décidé de gâcher. Dommage, non?

 

Pour reprendre une expression trouvée dans le bêtisier des évaluations RH:

"Cette employée ira loin. Et le plus tôt elle partira, le mieux ce sera!!"

 

Fort de cette idée, je vous remercie d'avoir fait vos bagages et être sorti de nos vies. Soyez assurée que vous nous laisserez un souvenir impérissable!

 

Prochaine étape pour nous: trouver une autre maid (en espérant avoir plus de chance).

En attendant, on ne vit pas si mal sans. Souvenons-nous que tout ça c'est pour que ma femme puisse travailler!

 

Et voilà! Prochain article très bientôt, puisque sur mon épopée nord-américaine dont je suis déjà revenu...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Liens