Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 15:32
Le titre vous fait peur, alors je vais vous faire poireauter un peu par sadisme primaire!

Ca fait encore une plombe que j'ai rien écrit! Quelle feignasse!! Vous avez vu ça? Rien sur noël, rien sur le nouvel an, que dalle! Une honte!
Du coup là tout de suite, je vais essayer de me rattrapper un peu!

Donc, comme le dit le ***** du titre, et comme tout le monde s'en sera douté (ne faites pas les innocents, vous qui lisez en disant "ah non mon Dieu ce n'est pas possible!" je suis en Chine, et ici on en mange, si je fais un article en disant qu'on en mange, vous faites forcément le rapprochement bande d'hypocrites!!), j'en ai mangé!!

Et ben c'est pas mauvais (oui, je ne vais pas m'embarasser de considérations éthiques sur ce point, peut-être suis-je en train de trop bien m'adapter à la Chine finalement :D). Ca a un goût assez fort, et on en reprendrait bien un peu.
J'ai mangé ça dans un petit resto, qui sert ça dans un grand plat sur une flamme, pour que ça reste bien au chaud, et un peu épicé (comprenez "ça arrache", c'est juste que depuis le temps mes papilles ont totalement cautérisé, et je deviens moins sensible au piment!).

Bon, je rentre pas dans les détails, j'imagine déjà plein de têtes horrifiées, et puis parler de ça ça me fait saliver d'ailleurs, je vais aller me chercher un truc à grailler!
-mais non! j'en ai pas ici! j'en ai mangé UNE fois dans UN resto, je vais grignoter autre chose... où est le saucisson de chaton??-

Voilà! J'espère que personne n'a vomi :-P

PS: Ah oui! Du coup je l'ai pas écrit :D. Donc, j'ai mangé du CHIEN!


EDIT: En raison de plusieurs commentaires agressifs, voire carrément insultants postés sur cet article, j'ai décidé de retirer l'autorisation aux commentaires. A tous ceux qui auraient voulu contribuer à la violence verbale, vous pouvez vous référer à cet article:
Mise au point
Et je vous invite à aller voir ailleurs sur internet si j'y suis...
Aux autres, qui avaient des choses intéressantes à dire, toutes mes excuses, mais je commençais franchement à en avoir marre...
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 17:38
Comme l'article précédent (vous noterez qu'ils arrivent en même temps), cet article est vieux de plusieurs jours, mais on va pas chipoter hein! (pour ceux qui ne suivent décidément pas, cf "Chine vs Taiwan").

--------------------------------------------------------------------

Comme vous l'avez compris en lisant l'article des grandes annonces (et sinon, tu descends un peu plus bas et tu lis les articles dans l'ordre, stp! aaaah vraiment y'a plus de respect pour rien ici!!), j'ai un nouveau travail à Wuxi.

Wuxi, petite ville (5millions d'habitants) industrielle (et avant ça touristique, mais de moins en moins à cause de son développement suraccéléré, dommage!) à 2h de Shanghai!
Historiquement, Wuxi était la capitale de l'industrie électronique à l'époque communiste (autant dire que les entreprises qui restent de cette époque sont en mode survie précaire...). Après l'ouverture de la Chine, les investisseurs ont privilégié les grandes mégalopoles que sont Pékin et Shanghai. Mais depuis quelque temps, il semble que la mode soit à l'investissement dans les villes de taille plus modeste. Ainsi, Intel a une usine à Xi'An (rappelez-vous, les soldats enterrés), et Wuxi compte maintenant au moins deux (à ma connaissance) zones industrielles "high-tech". Citons parmi les entreprises ici, ST-Hynix (ST: franco-italien, n°6 mondial du semiconducteur, tout de même, Hynix: géant coréen du semiconducteur), qui a investit quelques milliards de dollars dans cette joint-venture. Citons égalemnt Valeo, le Français, et plein de boîtes pas mal connues.
Mais passons! Je ne bosse pas pour ces boîtes là!

Moi ici, ça commence par des CV envoyés alors que j'étais en France à toutes les entreprises chinoises impliquées dans la conception de MEMS (facile, il y en a 2...). Celle-ci a son siège aux Etats-Unis, et la plus grande partie de ses activités à Wuxi. Il s'agit de Memsic.

Memsic Semiconductor (Wuxi) Co., Ltd (oui, tout ça)

Alors, pour ceux qui n'y connaissent rien mais qui voudront briller en diners mondains, voilà ce que fait Memsic:

des micro-accéléromètres thermiques (je sens que vous avez tous compris!)
Explications:

Les accéléromètres:

Comme son nom l'indique "accéléro" pour accélaration, et "mètre" pour mesure, un accéléromètre mesure les accélérations. Une accélération, c'est un changement de vitesse (donc, on détecte les mouvements, en gros!)
A quoi ça sert?
Dans vos voitures, à détecter le choc de l'accident, pour lancer l'airbag. Dans la dernière console Nintendo Wii, pour mesurer tous ces mouvements débiles que vous faîtes avec votre manette de jeu.
Autre application: la mesure de l'inclinaison! Tenant compte de la gravité, vous pouvez mesurer l'inclinaison d'un objet.
Bientôt, vous n'aurez plus besoin d'appuyer sur le bouton de votre téléphone pour décrocher: le déplacer jusqu'à votre oreille suffira. La mise en veille? Posez-le à l'enver sur la table, il comprendra!
Les ordinateurs IBM/Lenovo protègent le disque dur en cas de chute. Comment croyez-vous qu'ils détectent la chute?
Gagné! Un accéléromètre! (facile, je ne parle que de ça depuis toute à l'heure!!)
Bon, y'a plein d'autres trucs, mais je vais arrêter là, je pense que vous avez compris le principe! (sinon, relisez le paragraphe 3 fois lentement, et faîtes-vous aider par quelqu'un... :D)

bon, et on fait des accéléromètres, et après??

Les Micro-accéléromètres à convection thermique

Pour le terme "micro", vous aurez compris, c'est parce qu'on fait ça en tout petit!
En fait, pas mal d'entreprises, et certaines très grosse, font des micro-accéléromètres! (Memsic n'existe que depuis quelques années, et votre airbag est arrivé avant!!)
Mais tout le monde fait pratiquement la même chose: on prend un objet, on l'attache plus ou moins avec des ressorts, et on le regarde bouger (mettez une bille dans une petite boite, bouger la boite brutalement, la bille bouge: si vous suivez le mouvement de la bille, vous retrouvez l'accélération! et bien c'est le même principe).
Problèmes: à cette échelle là, c'est pas super facile de faire des objets attachés par des ressorts. Ca coûte cher, c'est gros, c'est pas forcément super fiable, et c'est compliqué à fabriquer.
Et bien ici, on a remplacé l'objet compliqué à fabriquer par... un peu d'air chaud!
Ben oui! Un radiateur au milieu de la boîte, des thermomètres autour (pour simplifier hein!), on regarde où ça chauffe, et voilà!
Ca semble un peu tordu comme ça, mais je vous garantis qu'à l'échelle de quelques micromètres, c'est parfaitement viable! (d'ailleurs ils en vendent plein et les clients ont l'air content ;) ).
Avantages: pas d'objet qui bouge, c'est moins compliqué à fabriquer, moins cher, plus petit, et on met toute l'électronique avec en même temps, c'est beaucoup mieux!

Ming bai ma? (="C'est clair?" oui sur mon blog, vous pouvez même apprendre à (mal) parler chinois...)

Bon, mais comment je suis arrivé là alors?

Recrutement!

Arrivé en Chine, rebelote, je renvoie des CV avec l'adresse en Chine (il paraît que ça aide pas mal, l'adresse et le n° de tél local, et bien je confirme!! 0 retour en France, et plusieurs offres une fois ici!)
Donc, je finis par être contacté par le PDG de cette boîte (carrément), qui me propose de venir les voir et visiter un peu, et parler un peu de boulot là-bas.
Avec mon plus beau costume (enfin, MON costume, j'en ai emmené qu'un...), je vais à l'entretien. Alors attention, hein! Ils m'envoient une voiture de Wuxi avec le chauffeur de la boîte pour me faire venir!
En fait d'entretien, j'ai autant chercher qu'eux à faire bonne impression! J'ai fait le trajet retour à Shanghai avec le PDG, et on a un peu papoté dans la voiture. Un gars très sympa! En fait, il a un background plutôt technique, avec un doctorat aux US. Il m'a fait part de sa volonté de créer un environnement de travail international, avec différentes manières de bosser, et de penser. Il faut quand même vous dire que la Chine a beau être ouverte, on trouve encore et beaucoup de tout et n'importe quoi dans le management ici! Et leur croissance fabuleuse leur permet de maintenir à flot des entreprises à la gestion catastrophique. Donc un PDG qui a une vision un peu long terme, et qui n'est pas très très conservateur, ici, ben de mon point de vue, ça se respecte!!

J'ai attendu le retour sur mon entretien un petit moment quand même. Pourquoi: ils sont en phase de forte expansion naissante, c'est-à-dire qu'une structure de 150 personnes ne se gère pas comme une structure de 600, alors il faut revoir beaucoup, beaucoup de choses! Du coup, avant de me faire venir (inutilement), ils voulaient se décider un peu sur le "qui fera quoi, comment et avec quels moyens". Encore maintenant, tout n'est pas encore fixé, mais les bases sont posées.
Donc, quelques semaines plus tard (hé! faut prendre le temps de négocier ici, c'est important, et ça a payé ;) ), me voilà embauché à Wuxi!
Très louable en soi, je suis parfaitement d'accord, moi! :D

Je suis "Senior Engineer", je travaille actuellement sur le développement de nouveaux produits, mais il semble que d'ici peu je fasse partie de l'équipe "Recherche" (comme disait le Dr. Zhao, PDG de cette boite, "Vous avez un doctorat, vous êtes donc bien un chercheur, non? Un chercheur, ça fait de la recherche!" en réponse à ma question sur le "quel poste vous me proposez exactement?").

Ca fait un mois environ que je suis là, l'ambiance est plutôt sympa!

Pour ce qui est de ma fiancée (mais relisez ce p..ain d'article "Annonces", vous comprendrez pourquoi je n'écris plus "copine", c'est pas vrai, ça!!), elle m'a rejoint à Wuxi après avoir terminé son contrat d'interprête à Shanghai. Comme ce n'est pas vraiment la bonne période ici pour chercher du travail, elle en profite pour se poser un peu.

Voilà! C'en est-y pas un article qui fait plaisir, ça? :D
Partager cet article
Repost0
5 janvier 2007 5 05 /01 /janvier /2007 17:26
Aaaah!
C'est pas tous les jours en ce moment que je peux mettre des articles en ligne (cf "Chine vs Taiwan"), alors vous m'excuserez, mais celui-là a été écrit en avance, hors-ligne, je fais un copier-coller vite-fait, parce qu'ici, il est tard et j'ai pas le courage de relire avant de poster! na!!

--------------------------------------------------------

Bon, j'ai assez trainé comme ça à vouloir tout raconter dans l'ordre!

Alors pour ceux qui ne le sauraient pas encore, nous ne sommes plus à Shanghai, mais à Wuxi, une petite ville (5millions d'habitants à peine...) à 2h de Shanghai (en voiture et sans bouchon, donc, jamais 2h en voiture, mais plutot 3 ou 4, et 1h30 à 2h en train).

Et qu'est-ce qu'on fout à Wuxi, me direz-vous?
Et bien on y travaille! (surtout moi, ma copine pas encore).
Je détaillerai ça dans un autre article (mais non! mon travail, pas le fait qu'elle ne bosse pas encore!!)

Et sinon, l'autre grande nouvelle que j'ai tardé à annoncer, mais que vous, chers lecteurs, aurez pour fêter la nouvelle année:
NOUS ALLONS NOUS MARIER!!

Je ne sais plus à qui je l'ai dit (ou pas dit d'ailleurs) parmi ma famille et mes amis. Donc, pardon à tous ceux qui l'apprennent pas ce blog et qui auraient pensé l'apprendre par moi-m^eme directement (hé! ho! bon! hein! euh! ça vous va comme explication?!?)
Le mariage dans sa province natale, le Henan, aura lieu le 12 mai 2007! Que tous ceux que je devrais inviter n'oublie pas de se manifester au cas où je les oublierais :D).
On compte faire une cérémonie en France aussi, mais on ne sait pas encore trop quand.

Pour le mois de mai, à partir de janvier je vais essayer d'organiser le voyage pour ma famille, donc, si mes potes qui lisent ça veulent profiter du charter...
MAIS NON! JE DECONNE! PAS EN CHARTER!!
Mais en voyage de groupe, c'est presque sûr, parce que ce serait dommage de venir en Chine et de ne voir que Wuxi et le Henan!

Bon, ben voilà, l'essentiel est dit ;)
à bientôt, chers lecteurs (ou cher lecteur, en fait, je ne sais pas trop :-P)
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 14:54
Tout le monde sait que les relations entre la Chine et Taiwan ne sont pas forcément très chaleureuses.
Et bien Taiwan a franchi un cap supplémentaire dans l'escalade des tensions:
Ils ont fait un tremblement de terre chez eux, exprès pour couper la fibre optique qui relie la Chine au monde occidental! Quels salops!

Bon, tout le monde, je l'espère, qu'il fallait prendre cette intro au deuxième degré!
Un petit article vite fait pour dire qu'en raison du tremblement de terre, et de la rupture du câble de fibres optiques sous-marin au large de Taiwan, la connexion internet entre la Chine et tout ce qui est hors d'Asie est très très très lente.
Lente au point que j'ai du mal à faire mes mails, qu'envoyer cet article (s'il passe), m'a pris environ 2h, le temps de charger la page pour envoyer les articles, que quand j'arrive à me connecter sur msn, la connexion déconne suffisamment pour que la plupart des messages se perdent en route (si! je réponds presque toujours à tout le monde, mais mes réponses n'arrivent jamais! dommage!!)

Conclusion: pardon de ne pas répondre à vos mails (je sais qu'il en reste depuis le début de la semaine dernière que je n'ai toujours pas pu lire), pardon de pas répondre sur msn (c'est frustrant de taper des réponses et de voir "votre message n'a pas pu être envoyé blablabla" et l'autre s'énerver en face...), et je téléphonerais bien, mais les téléphones pas chers, c'est par internet!!

J'espère que cet article va passer, et en attendant les réparations du cable (15 jours), que tout le monde soit patient!

PS: Pour ceux qui sont pressés, jabber semble avoir moins de problème, étant donné que les serveurs sont décentralisés et plus tolérants au temps de réponse allongés entre serveurs tant pis, ce compte devient public:
maclag AT jabber [point] cn
Ces derniers temps, j'y suis connecté vachement plus souvent que sur msn (parce que pour se connecter sur msn, il semble qu'il faille passer par les Etats-Unis?? ou peut-être par la France, vu que je me suis inscrit là-bas!?)
Pour ceux qui ne connaissent pas jabber, je vous filerais bien une adresse de site internet qui en parle, mais en ce moment je ne peux pas trop la chercher, si quelqu'un retrouve "jabber pour les nuls", merci de mettre l'url dans les commentaires!
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2006 7 24 /12 /décembre /2006 08:29
Comme je le disais dans mon précédent article, à l'occasion d'une visite de l'Université de Pékin, j'ai fait du tourisme, notamment avec le Palais d'Eté, et la Cité Interdite.
Malheureusement, je n'ai jamais reçu toutes les photos prises là-bas (après Henan, j'ai l'impression que le plus important ici c'est de prendre les photos, et pas de les regarder...).
Donc, il ne me reste malheureusement que quelques photos de la Cité Interdite, et encore, il en manque vraiment beaucoup, mais c'est toujours ça!


Alors là c'est moi devant le mur de l'entrée. Notez comme je ne savais pas quoi faire de mes bras.
Sinon, la Cité Interdite, ben c'est CE QU'IL RESTE de la Cité Interdite! Vous devriez regarder la place Tian An Men, et bien avant le Palais de l'Empereur, ça comprenait tout ça (plusieurs km de long et de large). Et figurez-vous que bien évidemment, les ministres devaient se taper tout le chemin à pied pour venir voir l'Empereur (qui lui-même avait une bonne petite trotte à faire depuis ses appartements jusqu'à la salle d'audience). Valait mieux pas oublier les papiers à signer à cette époque...


Là c'est moi devant un autre bâtiment quelques centaines de mètres plus loin (on est encore loin des salles d'audience, et je vous parle pas des appartements de l'Empereur. Mais bon, là déjà, si j'avais réussi à venir là il y a quelques années, je me serais fait trucidé en quelques secondes. Faut pas prendre de risque avec l'Empereur non plus!
Notez aussi, petit détail flagrant: la question du "que faire de mes bras??" n'est visiblement toujours pas résolue...

Le trône de l'Empereur. Dans la vraie vie, il est moins flou. Je ne comprends pas l'intérêt de faire un siège si large, il est totalement impossible de s'appuyer sur le dossier sans avoir les pieds en l'air comme un con! M'enfin, visiblement, à l'époque, la priorité c'est plutôt que ça pète un peu.
Ah! J'ai enfin résolu le problèmes de mes mains: je ne me mets plus sur les photos!!


Le trône de l'Impératrice. Notez comme il déchire moins que celui de l'Empereur. On comprend tout de suite qui est l'Homme ici! :D



Une autre salle prise à travers une vitre (nan! y'a pas de fantôme!! pfff...)
(Je ne me souviens plus vraiment ce qu'on cherchait à prendre en particulier ici, mais vu le peu de photos que j'ai, je les mets toutes!!)



Des arbres tout tordu et très très grand, c'est ça aussi la Cité Interdite. On me souffle à l'oreille qu'à l'époque, il y avait un peu moins de monde...



Celui-là mérite la palme. Là il a déjà pas l'air droit, mais si j'aivais l'autre photo où on voit toutes ses branches, il fait carrément une voute sur plusieurs mètres de long au-dessus du chemin (le tronc étant lui sur le côté), étonnant qu'il ne se soit jamais cassé la gueule, mais j'imagine que les racines sont à la mesure du reste...


Voilà! C'est tout! Désolé, il n'y en aura pas plus pour l'instant, mais comme je le disais des sites qui parlent de la Cité Interdite, il y en a un certain nombre, y compris sur d'autres blogs francophones, alors n'hésitez pas à ne pas compter sur moi pour enrichir votre culture!!

Dans notre prochain épisode... ah! Je ne sais plus dans quel ordre je dois mettre tout ça!! (la visite à eu lieu en octobre, et j'écris cet article fin décembre, du n'importe quoi franchement!)

Dans notre prochain épisode, je parlerai de ma situation actuelle, et après j'essaierai d'être plus régulier, et pis voilà!!
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2006 6 23 /12 /décembre /2006 07:59
Je sais, les articles s'enchainent un peu vite, là! Mais c'est que j'ai du retard à rattrapper!!

Ces évènements se déroulent en octobre!

Contexte:
Suite à une candidature spontanée envoyée au Professeur Alice Zhang, de l'Université de Pékin (Beijing Daxue, ou Beida, pour les Chinois, l'une des deux plus célèbres universités en Chine, l'autre étant TsingHua, également à Pékin), et après un contact avec elle, j'ai été invité à l'université de Pékin, pour parler d'une opportunité de travail, et faire une présentation de mes travaux de recherche pendant ma thèse.

Pour les connaisseurs (et désolé pour tous les autres), je l'ai contactée par intérêt pour ses travaux dans le domaine des MEMS à base de SiC. Ses autres activités concernent entre autre la modélisation des procédés DRIE et... et vous n'avez qu'à aller sur sa page après tout:
http://ime.pku.edu.cn/mems/faculty/alice-zhang.php

Bref! J'ai été très bien accueilli, j'ai pu visiter leurs locaux (ils ont une salle blanche très très bien équipée. Leur système de fonctionnement est assez différent du nôtre. Par exemple, ce qui m'a marqué, c'est que les machines (qui coûtent une vraie fortune en salle blanche, vous n'imaginez même pas!!) n'ont aucun support de la part des fournisseurs, étant donné que la plupart d'entre elles ont été offertes.
Les frais d'utilisation sont à la charge de l'université (entendez: quasi-illimités!!), mais les machines en panne restent en panne faute de crédit pour les réparer!

Je pensais que ma présentation, ce serait une sorte d'entretien d'embauche, mais en fait, non, ça a tourné en séminaire avec tous les professeurs du département et une centaine d'étudiants...
Ben ça s'est très bien passé quand même (ouf! :-P).
Donc, vous l'aurez compris, ce que je pensais être un entretien d'embauche a fonctionné plutôt à l'envers: ils ont tout fait pour me convaincre de bosser avec eux. Pourquoi donc? Parce que je suis trop fort!! Nan, sérieux, pourquoi l'une des deux meilleures universités de Chine a tant de mal à recruter?

Réponse:
  • D'une part, il m'aurait été impossible d'accéder à un statut supérieur à "Post-Doctorant" (stage effectué après la thèse en vue de devenir chercheur/professeur), car l'université exige des professeurs et assistants qu'ils soumettent des demandes de financement à des organismes d'état qui n'acceptent que les documents écrits en chinois. Donc, pas possible.
  • D'autre part, le salaire des post-docs à Beida: 280€/mois! (Je gagne plus avec mon job à mi-temps à Shanghai...). D'ailleurs, les salaires des profs sont estimés à 500-700€/mois. Et oui, ils crèvent la dalle, et d'ailleurs la plupart d'entre eux ont une activité à côté de leur emploi de prof (consultant ou autre, n'importe, pourvu qu'ils arrivent à joindre les deux bouts!!). Précision: ce salaire est suffisant pour survivre tant qu'on reste dans le campus... mais il faut vraiment rester dans le campus!
D'ailleurs, parlons un peu du campus:
Il est gigantesque! Les gens s'y déplacent principalement à vélo (à pied c'est beaucoup trop long!!). Il possède la plus grande bibliothèque de Chine (et oui, elle est vraiment grande!). On y trouve aussi un parc entier, avec un lac. Et quand je dis un lac, c'est pas une flaque d'eau, c'est un beau lac. Le petit chemin de promenade qui en fait le tour m'a permis de croiser nombre d'étudiants/professeurs venus s'y détendre, lire, ou réviser.

Sur le campus, je ne me souviens combien on compte de restos universitaires, mais tout le monde y mange (profs & élèves) à des prix défiants toute concurrence (tu m'étonnes vu leurs revenus). On trouve également un supermarché! Oui, un vrai supermarché complet, avec tout ce qu'on peut trouver dans un supermarché ailleurs, y compris des fringues, etc. Toujours pareil, ici, tout est à pas cher du tout.
C'est pour ça que je disais qu'on peut vivre sans jamais sortir du campus. Ah! J'ai oublié de parler du cinéma sur le campus aussi...

Par contre, le centre ville, ben il faut prendre un taxi pour atteindre le début de la ligne de métro (il paraît que ça va changer: le métro va les atteindre!). Donc, pour un étudiant/thésard/postdoc, ça revient un peu cher d'aller en centre ville, ça se compte en % de revenus mensuels rien que pour l'aller-retour... :D

Bon, franchement, si le salaire avait été moins... enfin plus... enfin, acceptable, j'aurais peut-être accepté, mais là, non, pas moyen, et malgré les efforts d'Alice Zhang, impossible de trouver un autre financement.

J'en garderai un bon souvenir quand même! Et qui sait si à l'avenir, les circonstances (et les conditions...) ne seront pas différentes! ;)

Ah! Tant que j'étais là, elle a tenu à ce que je visite le Palais d'Eté, et la Cité Interdite. Malheureusement, je n'ai finalement reçu que peu de photos comparé à ce qui a été pris avec mes guides (un doctorant et un étudiant en Master, respectivement, très sympas au demeurant). Donc, dans l'article juste après:
LES PREMIERES PHOTOS DE MON BLOG!!
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2006 6 23 /12 /décembre /2006 07:41
Suite et fin (ce coup-ci c'est la bonne!!) du récit de mon périple!

Je terminerai rapidement avec la visite du tombeau de Xi'An.
Un tas de sites internet parlent déjà de cette armée en terre cuite enterrée, alors je ne vais pas faire un cours d'histoire!

Le site est bien évidemment devenu très très touristique (entendre commercial...).
Quand vous arrivez là-bas, que ce soit en bus ou en voiture, vous devez savoir que le parking est à un bon 15minutes de marche du musée lui-même, mais ça permet de proposer un service de transport en mini-train à l'intérieur, qu'on ne manquera pas de vous facturer!
Il faisait beau, nous avons marché (comme pratiquement tout le monde d'ailleurs, non mais!)
Le musée lui-même est organisé un peu comme Versailles: plein de trucs différents à voir... avec un vaste panel de formules à option pour le billet d'entrée!

Bon, on est venu voir les soldats enterrés, nous!! D'ailleurs les autres expositions autour que nous avons pu voir par l'occasion ne m'ont guère marquées!
LES SOLDATS! LES SOLDATS!

3 sites sont exposés à ce jour, et franchement, c'est pas mal!
Bien évidemment, si vous y allez, ne vous attendez pas à trouver toute l'armée en parfait état et tout bien aligné! Le temps à fait son oeuvre, mais ce qui est découvert est déjà très impressionant: le souci des détails, l'organisation des tranchées avec les troupes dedans, l'espace entre les 3 sites, qui laisse présager de la taille de l'ensemble: un prodige!

Malheureusement, je n'ai toujours pas les photos (RAAAAAH!!), puisque nous avons emprunté l'appareil de l'oncle de ma copine, et j'attends toujours désespérément... J'ai eu d'autres photos prises durant le séjour, mais pas les bonnes!

Vous n'aurez pas les photos tout de suite, voilà!

Par contre, il y a un autre élément que je tenais à signaler:
en visitant le musée de SanMenXia elle-même, j'ai appris que les soldats enterrés n'étaient pas une exclusivité de Xi'An, et ce n'était pas juste les caprices d'un puissant en particulier.
A SanMenXia aussi, il y a des soldats enterrés! Et ailleurs en Chine, on en a retrouvé un certain nombre. Mais le site de Xi'An est plus impressionant, d'une part parce que les soldats sont presque à l'échelle humaine, d'autre part... parce qu'il est plus grand!!

Enfin, nous voulions également, à l'occasion de notre retour en avion en partance de Luoyang, nous voulions voir le Bouddha géant sur place, malheureusement, un superbe bouchon sur l'autoroute qui nous a laissé plusieurs heures à l'arrêt complet ne nous en a pas laissé le temps.
A ce propos, je ne sais plus si j'en avais parlé, mais je le redis: contrairement à ce que les Chinois me disent, l'autoroute est presque toujours bouchée!!! (à mes anciens collègues, message privé: "Vos gu...! Ca n'a rien à voir avec MA présence sur l'autoroute!!")

Ceci termine donc le récit de mon périple.
J'ai bien l'impression d'avoir passé plus de temps à parler de pas grand chose et d'avoir expédié la fin :D
Tant pis!! De toute façon, tant que j'ai pas les photos, hein!

A bon entendeur!
Partager cet article
Repost0
23 décembre 2006 6 23 /12 /décembre /2006 07:22
Nouvel article pour terminer cette partie. Mais avant:

Vous savez quoi? On m'a reproché (cf commentaire dans l'article précédent) de faire des articles trop longs.
Ce à quoi j'ai trois choses à dire:
1 - c'est mon blog, j'en fais ce que je veux, et j'avais prévenu :D
2 - ce qui m'amène à penser aussi: à qui est destiné le texte écrit? et qui se satisfait de lire mes tartines??
3 - le fait que je n'écrive plus souvent n'est-il pas dû en partie au fait que psychologiquement je suis convaincu à l'avance d'y passer un temps fou à cause de la longueur de mes articles??

Conclusion: je vais désormais essayer de faire plus court!!

Donc, je continue la description de mon périple:

Une chose que j'ai oubliée de mentionner à propos de la petite ville de SanMenXia:
il y a des panneaux solaires absolument partout!! Pas des panneaux photovoltaïques (pour les ignorants: pas pour faire de l'électricité), mais pour chauffer des gros ballons d'eau chaude.
De ce point de vue, c'est incroyable ce que cette ville peut être en avance sur nos régions!!
Et ça marche, on ne s'est jamais servi du chauffe-eau d'appoint... ben d'ailleurs je ne sais même plus s'il est électrique ou à gaz!!

Bon, passons!

Le statut du père de ma copine nous a permis de visiter le barrage lui-même, son père, son oncle, ma copine et moi. Comme ce n'est pas un lieu touristique par excellence, il a profité des quelques travaux réalisés à l'intérieur pour tous nous propulser experts en travaux ou quelquechose dans le genre, il s'agissait donc officiellement d'une visite d'inspection des plus professionnelles.
Je doute fortement que personne n'ait soupçonné quoi que ce soit, mais la Chine fonctionne ainsi. L'apparence est sauve. (combien d'"experts" prennent des photos souvenirs deux par deux devant les installations, je vous le demande?? sans parler de la nécessité toute discutable d'aller quérir un "expert" français pour gérer un barrage aucunement comparable à tout ce qui existe en France...)

Quelques mots sur la Rivière Jaune et son barrage, tiens, j'ai appris nombre de choses intéressantes tout de même:

La Rivière Jaune doit son nom à sa couleur caractéristique, due à tout le sable dont l'eau est chargée. Ca a l'air sale, comme ça, mais en fait c'est parfaitement naturel!

Le barrage a été érigé en collaboration avec l'URSS. D'après ce qu'on me raconte, à l'époque, celle-ci a mandaté une équipe d'experts (non, pas des touristes cette fois, c'étaient de vrais experts qui venaient voir les travaux à l'époque...) afin d'aider la fraîche République Populaire de Chine à réaliser ses grands chantiers.
Malgré l'objection des Chinois impliqués dans la conception, les experts Soviétiques ont décidé de reconduire exactement les modèles de barrage présents en URSS. Comme quoi, le cliché de l'occidental abruti, arrogant, condescendant qui sait tout mieux que les arriérés qu'il est venu visiter peut très bien s'exporter (digression: vous devez tous regarder OSS 117, ce film est génial!).
Le sable dans les turbines, c'est pas le meilleur lubrifiant du monde!
Donc, le barrage a commencé à être exploité sans être capable de fournir beaucoup d'énergie, à cause du sable dans les turbines que les experts soviétiques considéraient comme un facteur négligeable, et ce malgré les avertissements répétés de leurs homologues chinois (toujours d'après ce qu'on me raconte, il est possible que les Russes aient une autre version après tout).
Par la suite, un tunnel parallèle au barrage à été creusé pour extraire le sable en amont des turbines. Mais le barrage ne produit que peu d'électricité par rapport à la puissance contenue dans le flot de la Rivière Jaune. Je n'ai pas d'information sur les conséquences écologiques et géographiques de la fabrication de ce barrage, mais j'aurai peine à croire que le bilan fut faible. En gros, c'est une magnifique construction, prodigieuse par sa taille, et bien peu de gros chantiers ont rendu la connerie humaine visible d'aussi loin...

Enfin, suis content d'avoir eu le privilège d'aller voir les turbines! ;)

Et voilà! C'est encore trop long! Je vais faire de suite une partie 3...
à tout de suite!
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 18:11
Si vous lisez cet article, c'est que vous ne savez pas trop ce qui m'est arrivé depuis que je suis parti en voyage dans le Henan.
Vous vous rendez compte que ça fait environ deux mois? Deux mois à soupçonner que peut-être j'ai été kidnappé par des indépendantistes extrêmistes religieux du Henan. Quelle manque de culture vous avez là! (notez comme je vous fait passer pour des imbéciles, c'est l'avantage du blog: personne ne peut me couper la parole ou se défendre de mes propos, génial, non?) Les habitants du Henan sont majoritairement des "Hans", ethnie dominante de la Chine, et athées.

Mais alors, pourquoi n'êtes-vous pas mieux informés, je vous le demande?
(encore une fois, notez comme je peux laisser planer un certain doute sur le fait qu'il s'agisse de ma responsabilité ou la vôtre ; décidément, le blog, c'est merveilleux!)

Et bien plusieurs raisons expliquent celà:
1 - le mois de septembre approchait de la fin, et il fallait vraiment que ma recherche de travail devienne la prioirité numéro 1, absolue, et devant toute autre
2 - entre temps, j'ai filé un coup de main à Batman à mi-temps, et je n'avais plus le temps de blogguer la nuit ; c'est crevant d'être Batman...
3 - comme vous pouvez le soupçonner en lisant le 2, j'ai été interné dans un asile psychiatrique quelque temps
4 - des fois j'ai la flemme d'écrire, et comme en plus mes articles sont toujours trop longs, ça m'épuisait rien que de penser à les écrire, du coup je ne les écrivait pas -- note au passage: rendez-vous compte à quel point ceci a été pénible pour moi: non seulement j'étais épuisé par le fait de penser à les écrire, mais en plus rien ne sortait, déprimant, non? et la déprime, ça fatigue, forcément...)

En principe, maintenant, vous avez une idée, si vague qu'elle soit, de ou des raisons pour lesquelles je n'ai rien écrit si longtemps.
Mais soit-dit en passant, je vous suggère tout de même de relire attentivement mon premier article, notamment la partie concernant le fait que sur mon blog, j'écris ce que je veux, et en l'occurence, je n'écris pas si je veux! :D

Cette courte introduction totalement dénuée de contenu utile va me permettre d'enchaîner magistralement sur un petit résumé correspondant un peu plus au titre de cet article qui n'en finit pas de tourner autour du pot:

I - Voyage au Henan

Comme je l'ai dit, ce sera un résumé. Rédiger une intro aussi longue m'a prodigieusement blasé, alors je ne vois pas pourquoi je vous donnerais plein de détails gratuitement.

C'était bien!

II - *#@*@ Oh!? Quoi?? Il vous plaît pas, mon article??
Bon, ok, je reprends.

Après un voyage de 12h en train (oui, 12h environ, et c'est long, mais c'était de nuit dans les trains couchettes, je développerai ça une autre fois), nous arrivons à la gare de Sanmenxia, au grand ouest de Shanghai, où habite la famille de ma dulcinée (notez comme mon utilisation du riche vocabulaire de la langue française n'en finit pas de progresser ; au fait, si j'écris toutes ces précisions sur mes performances, c'est bien pour me la péter à mort comme un gros blaireau, alors n'hésitez pas à m'aider dans ce sens: admirez-moi un peu pour mes compétences en écriture!!).
C'est son père qui nous accueille à la gare. Il nous emmène ensuite dans sa voiture de fonction. Ou plutôt, il monte avec nous dans la voiture de fonction conduite par un chauffeur.
La classe, non? Bon, choses à savoir pour resituer:
- son père est fonctionnaire, assez bien placé d'ailleurs
- étant donné les différences spectaculaires de salaires en Chine, un chauffeur ne "coûte" pas cher, et par conséquent il est très courant d'avoir un chauffeur quand on a la voiture de fonction qui va autour
Nous partons donc chez la grand-mère de ma copine (non, je ne vais pas écrire dulcinée partout, faut pas pousser quand même). C'est dans un quartier résidentiel. Mes premières impressions sur Sanmenxia: c'est effectivement plus petit que Shanghai (mais ça ça ne donne pas beaucoup d'indication). Ca se ressent en fait à chaque coin de rue. Shanghai semble bien plus développée, avec ses centres commerciaux de 9 niveaux en centre ville et son allure de Las Vegas à la tombée de la nuit. Ici, c'est pas trop ça. Ca semble bien plus calme. D'aucun me diront certainement que c'est la même différence entre Paris et une petite ville de province, et ils ont essentiellement raison. C'est le même genre de différence. Mais une petite ville provinciale, en Chine, ça fait quand même plusieurs millions d'habitants, alors forcément moi je m'attendais à quelquechose comme... comme une grande ville quand même!!
Autre point notable: cette ville, comme la plupart des petites villes que j'ai vues, est très "étalée". La densité des bâtiments est plutôt faible, ce qui accroît considérablement la surface qu'elle occupe. Bref, à Lille, je me déplaçais surtout à pied. Ici, ça semble délicat tant les kilomètres à parcourir sont nombreux!
Ah, bien évidemment, si vous vous souvenez qu'à Shanghai, le métro est très limité, même s'ils construisent à tout va, ici, point de métro. Vous n'aurez droit qu'au bus. Mais nous n'en avons pas eu besoin, merci la voiture de fonction!
Revenons à nos activités, voulez-vous?
Nous arrivons donc chez la grand-mère de ma copine, chez qui vit à moitié son père, bien qu'il ait un appartement de fonction gigantesque. Ben oui, les Chinois ont un sens aigû de la famille, il n'est pas rare que les différentes générations vivent sous le même toit, et un grand appartement pour un homme seul, ça ne doit effectivement pas être si agréable d'y rentrer le soir.
Ici vit également un des oncles de ma copine. Bref, je ne vais pas faire la liste complète! Mais il y a du monde quand on arrive. Il y a aussi les deux petits cousins, tout ça.
Comme nous sommes arrivés plutôt en début d'après-midi, nous avons droit à un repas, que je qualifierais aisément de festin tant les plats sont nombreux et remplis!! Toute les grands-mères du monde se font donc du souci sur l'alimentation de leur descendance! Aucune chance qu'on meurt de faim ici!!
Aucune de ces personnes n'a réellement parlé à un étranger dans sa vie, ils sont donc très curieux (j'ai même su par la suite qu'ils étaient un peu inquiets, ne sachant pas s'il y avait des choses à éviter pour ne pas m'insulter, ou si moi je n'allais pas les insulter par ignorance de leurs us et coutumes...)
Enfin, mon chinois est encore très limité, et je ne comprends pas grand chose à ce qu'ils me racontent. Merci à ma chère et tendre d'avoir assuré une fonction d'interprête tout ce temps...
Bon, nous, par contre, nous allons habiter dans le grand appartement de son père. Ben oui, sinon, ça va vite devenir le bordel ici, on va être beaucoup trop nombreux!!
Petit tour en voiture, direction un autre quartier résidentiel non loin de là à plusieurs kilomètres (quand je vous disais que cette ville est étalée!!).
L'appartement est donc, comme je le disais, plutôt grand, avec deux grandes chambres à lits deux places, une petite chambre avec un bureau, un grand séjour, une cuisine, etc., etc. environ 160m² si je ne m'abuse.

On ne va pas s'éterniser sur les apparts non plus!
Le soir même, premier repas au restaurant.
En fait, nous avons mangé pratiquement tous les soirs au restaurant! C'est bien simple, le père de ma copine ne paie jamais ses restos, il a un certain pouvoir dans la ville de par sa position, alors il est invité tout le temps et partout.
Je rencontre donc plusieurs personalités locales, si j'ai bien compris, le directeur de l'équivalent d'EDF local, le directeur de la gestion de la distribution des eaux. Je crois avoir compris que le père de ma copine, qui travaille pour le barrage hydraulique de la rivière jaune (rien que ça...), est responsable de la gestion de l'équilibrage entre électricité produite et écoulement du fleuve, tout un programme! Enfin, il est en préretraite, alors il a tout de même quelques jours à nous accorder.
Nous avons donc beaucoup mangés dans beaucoup de restaurants qui m'ont rendu beaucoup malade pendant 3 jours...
A noter: revenons sur le chauffeur. Le chauffeur est toujours convié au repas d'affaires. Et tant mieux pour lui. Il m'a aidé à pratiquer un peu mon Chinois, suite au premier repas, où, dans mon ignorance des coutumes locales, je n'ai pas spécialement refusé de trinquer avec les différents convives... En fait, il faut faire un peu attention. Il me semble que le protocole est plutôt local. Mais en début de repas, tout le monde trinque plus ou moins ensemble plusieurs fois. Ensuite, chacun est libre d'aller inviter les autres à boire avec lui. Il s'agit essentiellement de boire un alcool chinois pas mauvais du tout avec un goût légèrement fruité, et pas trop fort quand même. Je ne maîtrise pas encore les arcanes secrètes de ce protocole, je me suis fié aux indications de ma copine et son père sur ce qu'il convenait de faire (ou pas...). Mais toujours est-il qu'au premier repas, on a desendu pas mal. Et du coup le chauffeur a passé le reste du temps à me demander si j'allais boire beaucoup le prochain soir? Parce qu'il paraît que j'ai une bonne descente (j'ajoute que je n'en suis pas spécialement convaincu, et que même si c"était vrai je ne suis pas sûr d'en être très fier...). En attendant, la bonne descente a été bien malade, mais pendant 3 jours, on ne peut pas dire que ce soit à cause de l'alcool du premier soir non plus. Toujours est-il que par la suite j'ai décliné quelques invitations à trinquer pendant les repas, d'une part parce que j'étais vraiment malade, d'autre part, parce que le père de ma copine m'a expliqué que si quelqu'un déclare avoir "une bonne descente", il va plus ou moins automatiquement devenir la cible privilégiée des autres. En gros, le message était "fais gaffe sinon ils vont finir par se mettre à plusieurs pour te coller une grosse mine et tu vas passer un peu pour un con".
Que tout cela me semble protocolaire... Certes, manger au resto, des bons plats en plus (on mange pas de la mer... dans les diners d'affaire!).

Bon, là je coupe un peu, mais ici, il est tard, tout ça, et je vais me coucher, tout ça.

Donc, chers internautes, si je suis capable de reprendre où j'en étais sans me perdre, et sans vous perdre, vous aurez la suite très très prochainement, donc, pour être plus précis, dans à peu près pas longtemps!

à bientôt!
Partager cet article
Repost0
1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 18:09
De retour!!

Après une loooongue absence sur ce blog, je reviens enfin, pour ton plaisir à toi, cher internaute égaré sur cette page qui doit bien se demander qui est cet énergumène dont tu n'as jamais entendu parlé mais qui te fait savoir qu'il reprend ses esprits ô combien intéressants sur sa vie ô combien passionnante dans ce pays ô combien qu'il est vachement trop grand, la Chine!
Euh, en fait, non, pas du tout. D'abord, si tu es ici, cher internaute, c'est sûrement parce que tu le veux bien, ou pire, parce que tu suis quelque peu mes activités littéraires!
Je te souhaite donc une bonne lecture des articles qui suivent, cher internaute, parce que finalement, dans celui-ci, je n'aurai qu'une seule chose à dire: tu lis vraiment n'importe quoi!!
Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Liens