Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

24 juillet 2006 1 24 /07 /juillet /2006 12:07
Voilà!
Ca fait plus d'une semaine que je suis arrivé en Chine, mais je n'avais pas encore commencé ce blog, alors je vais pondre un gros roman pour raconter la semaine, mes aventures, tout ça!

Mais commençons par le commencement:

Introduction: qui suis-je et pourquoi, mais pourquoi je suis parti si loin??

Mon nom, c'est Matthieu Lagouge, j'ai 28 ans, je suis originaire de la région lilloise où je viens de terminer une thèse en Microsystèmes. Pour ceux qui ignorent ce que c'est mais veulent vraiment savoir, allez voir sur mon autre site perso qui y est consacré: Discovering MEMS and Microtechnology.
Durant ma thèse, j'ai fait la connaissance d'une étudiante chinoise en France du doux nom de [elle veut pas le mettre sur internet!], qui est rapidement devenue ma petite amie.
A l'époque, je voulais déjà faire un petit tour en Asie après la thèse. Le fait est qu'elle est rentrée dans son pays avant que j'aie fini, et qu'elle s'est installée à Shanghai.

Shanghai est la capitale économique de la Chine! C'est une ville foisonnante d'environ 20 millions d'habitants. De nombreuses usines de micro-électronique se sont installées autour. Bref, à priori, c'est un bon endroit pour aller "faire un petit tour en Asie"!
La thèse terminée, j'ai entrepris de trouver du travail en Chine depuis la France. Il s'est avéré que ce n'est pas forcément la meilleure stratégie. Certes, c'est mieux pour trouver une entreprise française qui vous envoie là-bas, mais les entreprises locales ne vous considèrent même pas...

Je me suis donc décidé à partir là-bas pour voir si j'y suis, apprendre un peu de chinois (je ne parle pas un mot de chinois au moment où je pars!), et trouver un travail!!.

Après avoir dit au revoir à tout le monde, me voilà parti!

Jeudi 13 juillet: le voyage en avion

Après avoir pris le train depuis Lille jusqu'à Roissy, je me présente à l'enregistrement.
j'ai un billet d'avion pris sur opodo.fr chez la compagnie Finnair, qui possède le plus haut taux de bagages retrouvés parmis les perdus (il paraît que ça arrive très souvent...) et qui a le deuxième avantage d'être la moins chère au moment où j'ai commandé mes tickets d'avion. J'ai une escale à Helsinki avant de partir à Shanghai.
Ca peut paraître étrange, mais d'une part, presque toutes les compagnies étrangères qui proposent Paris-Shanghai font escale dans leur capitale d'origine (il y avait aussi Rome pour Alitalia, et Dubaï pour Emirates Airlines...), d'autre part, les vols directs survolent quasiment Helsinki!

Au sujet des billets d'avion
Comme pour presque tout, c'est moins cher sur internet.
Autres points à savoir:
  • plus vous vous y prenez à l'avance, et moins ce sera cher!
  • si vous prenez un aller-retour, un retour rapproché sera moins cher qu'un retour éloigné
Revenons à nos moutons...
A l'enregistrement, on me propose d'échanger mon billet contre un vol direct par Air France qui part une bonne heure plus tard et arrive 10min plus tôt!
Bien sûr que j'ai dit oui!!

Me revoilà donc à faire la queue, chez Air France, cette fois. L'enregistrement sans problème, me permet d'obtenir une carte d'embarquement pour un avion de la China Eastern Airlines, compagnie partenaire d'Air France sur la ligne...
Bon, le booking, je veux bien que ce soit technique, mais pour résumer, un billet d'avion avec escale à Helsinki me permet de voyager chez China Eastern Airlines dans une place achetée par Air France...

Bref!
L'avion décolle à 13h40, heure de Paris, et atterit à 7h10 à Shanghai, soit 1h10 à Paris...
Ben c'est assez long, les passagers autour de moi ont été plus ou moins bruyants, et en tout cas, j'ai très peu dormi...
Pour le reste, ça va. Ma copine avait déjà volé sur China Eastern Airlines et m'en avait dit du bien. Je confirme que le service est plutôt bon, même si forcément l'équipage ne maîtrise pas forcément le Français... ;)

J'ai fait le trajet à côté d'une jeune femme (29ans, je décrète que c'est jeune parce que c'est l'âge de ma copine et que j'en ai déjà 28, c'est clair pour tout le monde?) qui revenait de Paris où sa fille est en vacance, alors que son fils est en vacance dans une région proche de Shanghai, elle-même habitant à Beijing (pratique!). On a parlé un peu pendant le voyage, mais pas tant que ça, son Français étant limité, son Anglais inexistant, et mon Chinois, euh... ben néant aussi, quoi!
Après quelques films (chinois, bien sûr! ;) ), on atterit enfin!!

Vendredi 14 juillet: Arrivée à Shanghai!

Après avoir rempli 2 formulaires dans l'avion (un pour expliquer une fois de plus où on va résider, pourquoi on est là, notre n° de passeport, etc., et un pour la déclaration à la douane), et après un atterrissage en douceur, on peut commencer le festival de la queue.
Aaaaah non! Premier point de passage: on nous signale qu'il faut encore un formulaire à remplir pour attester de notre bonne santé.
Deuxième essai: on passe le premier point. Le deuxième est bien plus blindé, visiblement, ils vérifient quelque chose dans leurs bases de données (mais personne n'a lu aucun de mes formulaires :'().
Voiiiilà! Je peux récupérer mes bagages, passer un dernier point de contrôle vite fait avec mon formulaire de douane (quand on n'a rien à déclarer, ils ne contrôlent rien non plus...)

Epreuve n°1: Contacter ma copine!


Comme convenu avec ma copine, et attendu que l'aéroport est un endroit plutôt vaste, avec plusieurs étages, où l'on trouve quand même pas mal de monde parlant anglais (conseil: repérez les gens avec des uniformes d'équipage, ce sont les plus courtois, plus en tout cas que les employés aux guichets...), je dois trouver un téléphone, l'avertir de mon arrivée et prendre le Maglev (j'expliquerai ce que c'est plus loin).

D'abord, j'essaie au service d'information: je voulais une carte de téléphone et les horaires du Maglev. Deux employées au bureau, mais une seule parle (un p'tit peu) anglais. D'ailleurs elle n'est pas très loquace: pour appeler à Shanghai, 1 kwai (monnaie locale au multiples noms) ça suffit, pour les horaires du Maglev, je n'ai qu'à aller voir moi-même et hein? pour le kwai? y'a un bureau de change derrière.
Voilà toutes les infos que j'ai pu en tirer. Un petit tour au bureau de change pour avoir ma pièce, et je me mets en quête des téléphones. Naturellement ils fonctionnent presque tous exclusivement par carte... sauf 2 cachés au fond, ouf!!
Je mets ma pièce, commence à taper le numéro, et... j'ai le temps de taper 2 chiffres avant de me faire jeter. Changement de téléphone, il est en panne? Non non, pareil pour le deuxième. J'essaie la même avec l'indicatif du pays? Non plus (forcément).

-- Bon, là, franchement, entre la fatigue, les gens super aimables au service "(peu d')informations", et la galère au téléphone, j'ai un peu pété les plombs et j'ai commencé à passer mes nerfs sur les touches du téléphone --
Ca a du bon de s'énerver. Ca défoule, et puis ça capte l'attention. D'abord d'un Monsieur qui me regarde avec des yeux très très étonnés... puis d'une dame qui me demande  "Tchang Rai?" (traduction phonétique française ;) ). Je comprends qu'elle me demande si je veux appeler dans Shanghai. Oui!!! Je lui montre le numéro, et elle m'a fait comprendre que les 2 premiers chiffres, c'est l'indicatif de Shanghai en Chine, et que pour un numéro local, faut les gicler aussi...
J'arrive enfin à contacter ma copine, et on se donne rendez-vous à la station d'arrêt (unique, heureusement), du Maglev.

Epreuve n°2: Retrouver ma copine!!

Le Maglev est, selon la loi de Murphy, situé à l'exact opposé de l'aéroport, aussi bien dans un plan, que suivant les étages à descendre...
C'est pas grave! Je me dis que je ne ferai pas ça tous les jours de toute façon.
Avec un billet d'avion, le ticket non VIP (c'est pas une blague, le trajet dure 10min, mais il y a des places VIP deux fois plus chères!!) coûte 40kwai, soit 4€ environ.

Le Maglev

Un petit mot sur le Maglev, qui signifie Magnetic Levitation Train!
C'est un train à suspension magnétique: pas de frottement avec les rails, donc moins de perte d'énergie, et pas d'échauffement. Le résultat est un peu spectaculaire.
Il n'existe que 2 lignes de trains à suspension magnétique au monde:
- une à Shanghai (et je suis dedans!)
- une au Japon
On ne voit pas la différence avec un train classique à l'oeil nu. Une fois à l'intérieur, on note un afficheur à cristaux liquides, il sera très intéressant toute à l'heure.
J'ai oublié de dire que la fréquence des rames est d'environ 1 toutes les 20minutes.
Le train démarre, sa vitesse augmente de façon très linéaire, on peut suivre son évolution sur l'écran à cristaux liquides:
100km/h, 102, 104, 106.
Je parle un peu avec mon voisin. Il est Singapourien, et coïncidence: il est à Shanghai pour voir sa copine. Il est déjà allé une fois à Paris, mais 2 jours seulement, toujours pour voir sa copine qui était en déplacement là-bas alors que lui était en Hollande.
266, 268, 270.
Il note mon intérêt pour le compteur, et me demande si c'est la première fois que je prends le Maglev. Il note aussi mon appareil photo, prêt à tenter de saisir la vitesse de pointe. Il m'explique avec un air amusé que j'ai encore le temps (!!?!)
324, 326, 328!!
Et ça continue! Bon, c'est un super TGV qui roule à sa vitesse de pointe au lieu de sa vitesse de croisière!? Que nenni!
400km/h! Oui vous lisez bien! Mais pendant que vous lisez, ça continue à augmenter!!
426, 428, 430, 431
431km/h!!!!
Renseignement pris, sa vitesse de pointe en essais est en fait de 500kmh... ouf!!
J'appuie sur le déclencheur de l'appareil photo, qui est sans doute crevé par le voyage et décide de s'arrêter net et sans prévenir! RAAAAAAAAAH!!!
Vite vite, je le rallume. Non, c'est les piles qui viennent de passer aux 35 heures et qui réclament une prime pour le travail de nuit, il est 3h du matin en France!!
Je n'ai pas pu prendre l'afficheur et ses 431kmh/h... :'(
De toute façon il est déjà trop tard, le train reste à peine une minute à cette vitesse vertigineuse et ralentit déjà, tout aussi linéairement.
Bon, j'ai pas la photo à vous montrer, on la trouve facilement sur internet, et je n'ai toujours pas remis de piles dans ce [tuuuuut] d'appareil photo. Ca lui apprendra!!

Arrivée du Maglev. Je débarque au carrefour d'une station de métro et un étage plus bas, la rue, avec ses taxis en quête d'étrangers perdus "Ouant-euh-takchi?" "-Non merci!"
L'avantage, ici, c'est que si les gens parlent assez peu anglais, ils sont un peu décontenancés quand on leur parle franchement une autre langue comme si ils allaient comprendre, gnak! gnak!

Je recroise le Singapourien qui me demande si je n'ai besoin de rien et me conseille vivement de ne pas bouger si ma copine doit me retrouver ici parce que Shanghai est grand, et cette station de métro aussi...
Certes, certes, mais bon! Ca y est, je suis en Chine, quoi! Je veux aller voir, moi!!
Pas grave, 5min après, ma copine est là. On prend le métro ensemble.

Le métro à Shanghai

Shanghai, gigantesque cité grouillante de monde! Shanghai, étalée sur plusieurs km, comment établir un réseau de métro assez efficace pour une si grande ville?
La réponse est simple: en n'en mettant pas...
J'apprends, toujours par ma copine, qu'il y a en fait 4 lignes de métro, mais la ligne 3 partage un bout avec la ligne 4 puis prolonge la ligne 1. Je dirai donc 3 lignes et demi...
Ici, ce n'est pas Lille, pas de ticket unique pour traverser la métropole de part en part ou faire un seul arrêt.
Ici, c'est soit un ticket qui doit correspondre au nombre d'arrêts de métro, soit une carte de transport que l'on peut créditer.
Cette carte coûte 30kwai, remboursable le jour où vous la rendez.
C'est bien sûr cette carte très pratique que ma copine utilise. Je prends donc le métro pour la première fois en grugeant pour qu'on passe à 2 avec sa carte. A l'entrée, pas de problème.
Evidemment, à la sortie, c'est plus la même chose: la carte la laisse passer elle, et quand elle me la donne, la carte me refuse moi!
Faut quand même pas la prendre pour une conne, la carte!!
Je prends mon plus bel aspect d'étranger perdu (c'est à dire que je ne change rien), et j'essaie d'aller voir le personnel d'assistance au passage des tourniquets. La première est peu aimable, il faut dire que je la soupçonne fortement de nous avoir grillés... :-P
La deuxième est très sympa, va voir sur un ordinateur, et me débloque la carte.
A noter que bien sûr, aucune des deux ne parle un traître mot d'anglais... ;)

Quelques stations plus loin, nous descendons du métro. J'ai oublié de dire que le métro comme les stations sont climatisés!
On peut sortir de la bouche du métro... et arriver sur un grand boulevard, juste au passage d'un bus.
Ceci m'amène à quelques rapides observations sur Shanghai:
  • Il fait chaud
  • il fait méga méga lourd!!
  • Les bus roulent un peu à l'essence et d'après mon nez beaucoup à l'huile!
  • Pour traverser la rue c'est le bordel
Mais bon, il faut traverser la rue.

Traverser la rue à Shanghai!

Alors quelques règles de circulation élémentaires:
Tous les conducteurs sont soumis à un lavage de cerveau le jour de leur permis et ont oublié la moitié du code de la route ou des règles de sécurité.
Les piétons suicidaires sont prioritaires, les autres feraient mieux de laisser passer les voitures, même sur les passages piétons, même si le feu des piétons est vert!!
Il y a des feux, mais quel que soit le tour des gens, les taxis passent, les scooters et vélos aussi d'ailleurs.
On peut traverser, mais il faut rester un peu attentif à la circulation. De toute façon, tout le monde klaxonne toutes les 5min à peu près, multiplié par le nombre de véhicules à portée d'oreilles, un klaxon toutes les 20sec...
Bon, on y arrive quand même, hein! J'exagère un peu, mais pour les Français, faut choper le truc quoi! ;)

La rue est traversée. Il y en aura beacoup d'autres, mais je vais pas les raconter, c'est bien assez long comme ça!
La rue est une grande rue moderne et très commerçante. De l'autre côté, on franchit un portail pour entrer dans un vieux quartier. Une petite ruelle de petits commerces bien sympathiques mais dont certains ont visiblement perdu leurs produits d'entretien, et un peu plus loin, les immeubles.

Ma copine habite au rez-de-chaussée d'un immeuble de ce quartier, avec une colocataire. La pièce commune abrite la cuisine, et une salle de bain un peu plus loin. La chambre est bien assez grande pour nous deux et CLIMATISEEEEEE :). C'est bon, je pose toutes mes affaires!!

Le temps de m'installer un peu, et on va manger. Pour pas me larguer complètement dans un environnemnet hostile, ma copine m'emmène chez KFC. KFC, c'est un peu comme McDonald, mais hautement spécialisé dans le poulet! ;)

L'après-midi, j'ai fait une graaaaaande sieste (de 2h, qu'est-ce qu'il fait lourd ici!!).
Le soir même, on est allé à une soirée organisée par la Chambre du Commerce et de l'Industrie Française en Chine pour le 14 juillet. Premiers contacts avec d'autres expats et quelques amies chinoises de ma copine. La soirée se fait dans un entrepôt rénové ou refait, je sais pas trop. Mais ici, pas de clim... :'(
On a mangé sur place à coups de petits fours, crêpes et "bun" chinois, hé! hé!
Par contre, on n'est pas resté jusqu'à la fin, parce que là je commençais vraiment à sentir le décalage horaire et le manque de sommeil. Il est 42h à mon horloge biologique...

En tout cas, je suis bien arrivé, et bien content d'y être!
Hé! J'ai rejoint ma copine quand même! ;)
 
 
Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Liens