Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Recherche

3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 17:12
Le retour de moi

Comme vous êtes censés le savoir, je suis retourné en France cet été!

En voilà une bonne occasion de remettre le couvert sur mon blog, hein?

Alors, pourquoi maintenant, après plus de 4 ans? Et bien c'est très simple:

  • 4ans, c'est vraiment très long
  • je voulais rentrer pour les fêtes de 2011 au départ, mais un évènement totalement inattendu est arrivé:
  • mon frère a annoncé qu'il allait se marier au mois de juillet 2012, le 20 pour être précis
  • le 20 juillet, il se trouve que c'est aussi mon anniversaire, donc il fallait rentrer
  • je voulais débarquer en France le 14 juillet, donc il valait mieux que ce soit en juillet
  • non, je n'ai plus d'autre raison à la con, les vraies ont été épuisées depuis longtemps en fait...

Du coup, hop hop hop! On se prépare, la petite famille (sans la domestique tout de même) doit arriver en France.

Organisation

Pour l'organisation, que nous fallait-il:

Rien pour moi, rien pour le bébé (ben oui, elle est Française, quoi!), aaaah! Un Visa pour Madame (gulp! pas toujours évident, hein! cf certains de mes articles en Chine)

Et accessoirement: trouver ce qu'on va bien faire de la domestique pendant les vacances...

Le Visa

C'est moi qui prépare le dossier de demande de visa de Madame. Je fais bien attention hein! Parce que des fois ils sont tatillons dans les ambassades...

D'ailleurs, pour être sûr de ne pas avoir de problème, je l'accompagne à l'ambassade, avec le dossier de demande de Visa court séjour et tout le reste. Faut dire qu'il faut 1 mois pour obtenir le rendez-vous, et que si ça passe pas, et bien c'était trop tard!

Ben en fait, j'ai un peu stressé pour rien. Après consultation du dossier et des précédents visas accordés à ma femme (rappelons qu'elle a eu par le passé un visa 3 ans quasiment par geste commercial...), ils lui ont changé direct la demande en visa 3 ans, et l'affaire était réglée en 1 semaine.

À Singapour, même l'ambassade de France est efficace!!

Et pour la domestique?

Et bien on l'a remise à l'agent qui nous l'avait "fournie": hop, vacances!

Et non, je n'ai aucun remord à ne pas lui faire profiter de mes vacances en France, si ça vous choque je vous invite à: lui payer son billet d'avion, lui faire son dossier de visa, et accessoirement vous démerder avec l'URSSAF parce qu'elle est officiellement mon employée mais qu'elle n'est enregistrée nulle part chez nous, et ça, c'est le bordel!!

Le détail qui tue, c'est...

Le bébé! Ben oui, elle a moins de 2 ans, la dernière fois qu'elle a pris l'avion, c'était il y a 1 an, sur une distance 2 fois plus courte, et ça s'était pas trop mal passé (sans moi en plus).

Donc péripétie n°1:

Le trajet en avion

Nous avons voyagé avec Air France, vol direct depuis Singapour, dans le fameux A380.

Plusieurs observations: c'est pas une blague, il est vraiment énoooorme! L'aménagement intérieur n'est pas le même dans tous les appareils, à l'allée, l'escalier entre les étages (rappelons qu'il y a 2 étages!) est en colimaçons, et facilement accessible. Au retour, il était droit et moins accessible.

Pourquoi je parle de l'escalier? Ceux qui posent la question n'ont vraisemblablement pas d'enfant en bas âge!!

Il y avait beaucoup d'enfants dans cet avion. Mais nous avions les places avant, là où on peut étaler ses jambes comme un goret, et accessoirement, fixer un berceau pour les tout-petits. D'ailleurs, un autre couple à côté de nous se le fait poser pour installer un petit bout de choux.

Puis l'hôtesse s'occupe de nous:

"Elle pèse combien cette petite?
-Je dirais qu'elle doit bien être à 11kg là.
-Oui, c'est ce qu'il me semble. Le problème, c'est que le berceau est limité à 10kg, je ne peux pas installer d'enfant plus lourd.
-Ah. On la met où alors??
-Et bien... sur vos genoux!"

Et oui, 14heures avec notre chère petite sur les genoux. Ça fait rêver, hein? Mais non, ça c'est rien.

Les bébés ont droit à une ceinture spéciale: vous la passez dans la vôtre, et ensuite autour de leur taille. On attache donc bébé à sa maman (pas que je me débine, mais elle colle vachement plus sa mère hein!).

L'avion commence à rouler. Le bébé à côté se met à pleurer. La nôtre lui lance des regards effrayés, et ce qui devait arriver arriva: dans un Chinois très approximatif, elle nous dit:

JE VEUX SORTIR!

Et nous avons pensé très fort:

Et meeeeeeeeerde!

"Toute à l'heure ma puce! (plus que 14heures, ma puce...)"

Et cette situation a pas mal résumé le voyage: quand bébé pas content, bébé pas lâcher maman. On a eu quasiment 14heures de bébé pas content.

On a pris l'avion vers 23h, donc elle a fini par s'endormir, dans les bras de maman. Ensuite maman a commencé à avoir mal partout (faut dire qu'elle ne se distingue pas par sa délicatesse, notre petite, même quand elle dort). Donc elle passe la main à papa. Ah ben non. Sixième sens du bébé, imbattable: dès que maman essaie de la donner à papa, elle se réveille, commence à crier, et se calme aussi sec quand sa mère la reprend bien en main.

Il a donc fallu attendre que mademoiselle finisse sa nuit pour que sa mère puisse enfin se dégourdir les jambes, et se détendre un peu.

Chez nous, elle est dehors tous les matins, tous les jours! Dans l'avion, c'était vachement plus compliqué de l'emmener dehors. Mais cet avion là a un truc: il a un escalier!!

Environ 23 ou 24 montées et descentes plus tard, elle est enfin calme, ne demande plus à sortir, et s'est bien dépensée!

Rien de plus à dire sur le reste du voyage. Dites-vous que les enfants sont complémentaires des adultes: eux, ils aiment les turbulences, et ils aiment le petit choc à l'atterrissage. Quand c'est calme, ils s'emmerdent royalement.

Bilan du trajet:

Papa: ok, on tient!
Bébé: aucun problème!
Maman: sur les rotules, ou ce qu'il en reste...

Mais l'important, c'est qu'on soit arrivés, non? Hein ma chérie? Non, non, ne te sens pas obligée de répondre...

Bonjour Papa! Bonjour Maman!

À l'aéroport, retrouvailles! Bon, ils étaient venus nous voir en mars (si ma mémoire est bonne), hein! Mais retrouvailles quand même! On file en voiture vers notre ch'nord (enfin, le nôtre: moi et mes parents, vu que Amélie n'était jamais venue en France, et ma femme n'est pas Française...).

Amélie en a profité pour redormir un petit peu et achever de se décaler complètement. Sa mère a dormi un peu aussi, ce qui lui a permis de totaliser 30min de sommeil en plus de 30h, et j'ai roupillé un peu aussi.

J'ai enfin pu découvrir leur nouvelle maison. Figurez-vous que mes parents ont déménagé depuis 2008. Ah, on se casse un p'tit moment et voilà que tout est chamboulé au retour, dis-donc!

Amélie découvre donc son nouvel environnement: grand jardin (ça ça va lui plaire), et surtout: une balançoire! Elle ne s'en lassera jamais durant tout son séjour...

On passera une semaine chez mes parents.

Alors évidemment, j'ai revu des potes (pour ceux que je n'ai pas revu(e)(s): ben désolé, mais 1 semaine c'est court et ça a été un peu speed, de la famille, et on a quand même fait un peu de shopping pour profiter de la France. Non, ne me demandez pas, faut pas poser ces questions là à un ingénieur ; ma femme vous expliquera que les vêtements proposés en France sont de meilleurs goûts qu'en Chine ou à Singapour, et que pendant les soldes, on réussit l'exploit d'être moins cher que la Chine! sans déconner, hein!

Et à la fin de cette semaine, on a bien entendu terminé par l'évènement qui nous a fait déplacer (rien que ça tout de même!):

Le mariage de mon petit frère!

On connaissait la mariée (tout de même): donc Juliette, si tu lis ceci, non, je ne t'ai pas omise du titre du paragraphe parce que je suis un mufle, mais parce que je suis une feignasse, et qu'un titre plus court s'adapte mieux aux petits écrans... je ne suis donc pas un mufle, mais ton beauf!

Alors que dire? Et bien vous êtes tous déjà allés à des mariages, non? Et bien là c'est comme d'habitude: un bébé qui braille pendant la cérémonie (à la mairie), sauf que pour moi y'avait un truc nouveau, d'habitude c'est pas le mien qui braille, donc je nous ai virés de la salle et je l'ai calmée dehors j'ai supporté son caractère de m... à l'écart.

Ensuite, direction le resto, où pour respecter une autre tradition dans un mariage bien de chez nous, on perd des cousins qui viennent de loin, et dont le téléphone ne répond plus et qui avaient reçu des explications foireuses sur le chemin à suivre: merci XXX de leur avoir indiqué quelle direction prendre à ces deux ronds-points qui n'existent plus ; et encore, je suis gentil, je ne balance pas (P: ce sera 50€ la journée de silence jusqu'à la fin de tes jours...).

Le reste ne fut que apéritif, longues discussions de rattrappage (ben oui, pensez à toutes ces têtes que vous ne voyez jamais sauf pendant les mariages et réunions de famille, puis pensez à celles que vous voyez normalement plus souvent que pendant les mariages et réunions de famille, puis dites-vous que je n'ai participé à aucun mariage ni réunion de famille depuis 4ans...), encore une petite coupe, une bonne bouffe avec les cousins qui sont arrivés 1h après tout le monde après avoir galéré à mort à cause de ce putain de rond-point qu'ils n'ont jamais trouvé et en plus le portable avait plus de batterie.

Nous avons cependant été épargnés par certains autres classiques dans les mariages:

  • le mec bourré qui plombe l'ambiance
  • le mec qui finit aux urgences (ou mieux: le mec est en fait une fille, qui se trouve de surcroît être la mariée, n'est-ce pas J?)
  • les parents d'une partie qui tentent de se barrer discrètement avec l'urne à enveloppes (vécu, mais pas dans la famille, c'étaient les parents d'un pote, super classe!)

Donc, c'était un beau mariage, quoi!

Bon, cet articles est déjà trop long et j'ai mis plusieurs semaines à l'écrire! Et j'ai pas mis une seule photo.

Donc j'arrête là pour celui-ci. Le prochain, ce sera sur notre voyage en Allemagne

Partager cet article
Repost0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 07:23

Après des années d'exil dans des contrées lointaines aux périls innombrables, et... euh... enfin, après quelques années à l'étranger quoi!

Bon! Bref! Je veux dire que j'étais dans des pays 'achement loin de chez nous ou plutôt chez vous, vu que moi j'y habite plus... du coup peut-on dire que je suis loin si en fait je suis chez moi et c'est ce chez moi qui est loin??

Toujours est-il que nous allons passer quelques jours en France, et ça ça va faire plaisir.

Rendez-vous donc en juillet à tous ceux qui seront sur Lille!

Partager cet article
Repost0
20 mai 2012 7 20 /05 /mai /2012 15:34

Pour aller toujours plus loin dans la perte de contrôle citoyen du vote

Vous avez aimé l'article sur les machines à voter?

Et bien ce n'est rien. Nous, Français de l'étranger, sommes punis d'un privilège dont rêvent de nombreux naïfs et non initiés aux arcanes des technologies modernes:

Le vote par Internet!

Oui, vous avez bien lu. Nous pouvons voter par Internet.

 

C'est à dire qu'avant, vous ne saviez pas si la machine avait enregistré quelque chose (1 ou pourquoi pas plusieurs votes) ou rien, ni si en cas d'enregistrement, elle avait enregistré un vote pour le bon candidat.

Allons un cran plus loin: utilisons Internet.

Internet qui n'a jamais connu aucun virus, aucun piratage, aucun bug, dont tout un chacun peut vérifier le bon fonctionnement avec une déconcertante facilité.

Internet va donc décider mon prochain député...

 

De la fiabilité des méthodes de sécurisation d'Internet

Soyons honnête: il n'existe aucune méthode de chiffrage (comprenez cryptage ou ce que vous voulez) qui soit absolument sure. Toutes les méthodes déclarées 100% sures ou qui nécessiteraient "l'ordinateur le plus puissant du monde pendant des années!" pour être abattues ont été prouvées faillibles avec le temps et de brillants cerveaux bien formés et des moyens très très inférieurs à ce qui était prévu.

La machine à voter impose de choisir entre garantie de l'anonymat et fiabilité des résultats. Grâce à Internet, nous n'aurons ni l'une ni l'autre de ces garanties.

 

Mais vous dites-vous, les gens qui ont conçu ça ne sont quand même pas cons! Ils ont bien dû penser à tous les problèmes et le risque est minimal!

Et bien je vais vous décevoir:

Partant d'une idée fondamentalement mauvaise, comment peut-on descendre encore plus bas?

Simple: il suffit de foirer le boulot jusqu'au bout.

 

Rajoutons une couche d'incompétence...

Petit cours rapide sur Internet et ce qu'est un email:

Internet est aux ordinateurs ce que le téléphone était aux humains à ses débuts:

On appelle un opérateur, qui appelle d'autres opérateurs, qui, en fin de chaîne, finit par atteindre l'interlocuteur

Sauf que les ordinateurs ne raccrochent jamais et s'échangent des 0 et des 1 au lieu de la voix.

Un email n'est rien de plus qu'une carte postale électronique. Pourquoi une carte postale et pas une lettre?
Mais parce qu'une lettre, le facteur ne peut pas la lire! Il devrait ouvrir l'enveloppe! Une carte postale n'a pas d'enveloppe!

C'est exactement ça: la raison pour laquelle vos emails quotidiens ne sont pas publics, c'est uniquement parce que les opérateurs qui vont faire cheminer cet email ne sont pas intéressés par sa lecture (ils ont beaucoup de choses qui passent, pas que des emails). Ils se contentent normalement de regarder le destinataire et les relayer dans la bonne direction. Techniquement parlant, il s'agit d'un gros texte dans lequel figure l'adresse de destination, de l'expéditeur, quelques autres bricoles, le sujet et le contenu. Ce n'est pas plus compliqué que ça!

Il est donc parfaitement possible d'espionner les emails, le gouvernement des États-Unis le fait faire par des machines en tant que mesure préventive contre le terrorisme, par exemple. Mais à plus petite échelle, c'est assez simple à réaliser.

Vous aurez donc compris qu'il est préférable de ne pas s'envoyer d'informations sensibles par email. Ou alors, il faudrait les chiffrer (comme dit plus haut, on peut aussi casser le chiffrage, mais ça fait beaucoup d'efforts sans garanti que le résultat en valait la peine!).

Qu'à cela ne tienne.

Aujourd'hui, j'ai reçu mon précieux mot de passe, qui me permet à moi ainsi qu'à Singtel (mon FAI) et un certain nombres d'opérateurs un peu partout dans le monde de voter en mon nom au premier tour des législatives

Bon, j'exagère un tout petit peu, il faut aussi mon identifiant que j'ai peut-être déjà reçu par courrier normal (pas par recommandé, vous ne vous rendez pas compte: ça réduirait encore un peu plus les risques!).

Il en est de même, je suppose, pour tous les Français de l'étranger qui auront laissé leur adresse email à leurs Ambassades et Consulats. Rien que ça...

 

Le degré 0 de confiance

Je ne savais pas quand on toucherait le fond, mais j'ai maintenant une confiance dans le résultat au niveau 0 absolu. Si une fraude massive sur un vote électronique nécessiterait un accès physique aux machines, ce qui n'est pas rien, une fraude massive dans un vote par Internet ne nécessite, lui, qu'un accès Internet, et il est encore plus facile de cacher l'existence de la fraude.

Je me demande donc s'il est donc encore utile d'aller voter dans ces conditions.

Français de l'étranger, par pitié: ne cédez pas à cette facilité apparente qui se fiche de vous! Le système de procuration existe depuis longtemps, et je préfère choisir en qui je fais confiance qu'en une batterie d'ordinateurs et de logiciels dont je ne sais rien!

Partager cet article
Repost0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 10:30

Les élections législatives approchent, et la campagne est bien lancée.

 

"Donnez-moi une majorité!"

"Ne leur laissez pas carte blanche, il faut un contre pouvoir!"

 

Ce sont effectivement des arguments percutants qui permettent en toute quiétude de savoir ce que les deux "principaux" partis souhaitent voir à l'Assemblée:

Des godillots!

 

Fonctionnement de l'Assemblée Nationale...

 

Et bien, pour le comprendre, il faut tout d'abord se rappeler du rôle de l'Assemblée Nationale, et du Parlement en général.

Pour simplifier, on ne peut laisser une poignée d'hommes prendre les décisions seuls. Ils n'auront pas tous les arguments à l'esprit, ne représenteront jamais toutes les branches de la population. Bref, on a plus souvent raison à 500 qu'à 10!

 

Donc, si les ministres proposent les lois, le Parlement a charge de les débattre, les modifier, les adapter, ou simplement les rejeter.

Le système ne fonctionne que si les parlementaires évaluent les lois en leurs âmes et conscience, et en prenant en compte l'intérêt général. Encore une fois, personne n'est parfait et objectif, donc on demande au peuple de choisir ceux qui le représenteront le mieux, circonscription par circonscription.

 

Qu'est-ce qu'un godillot?

 

Mais en pratique, que voit-on?

Les députés forment des groupes, qui votent le plus souvent de façon uniforme.

 

Est-ce que ça tient debout? Absolument pas!

On sait pour avoir essayé d'autres systèmes par le passé qu'un gouvernement qui n'a pas une majorité claire peut se retrouver coincé: aucune loi ne passe. On n'avance plus dans aucune direction.

 

On sait aussi qu'un gouvernement qui a une majorité un peu trop poussée passe ce qu'il veut, c'est-à-dire tout et malheureusement aussi n'importe quoi (on pensera à HADOPI et d'autres merveilles de la législature française).

 

Les députés votent donc suivant une ligne de parti, dans laquelle la réflexion n'a plus beaucoup de place, et dans laquelle il vaut mieux obéir sans poser de question.

Ce sont ces députés qu'on appelle des godillots: ils ne savent pas (ou s'en foutent) de quoi parle la loi discutée. Ils ne comprennent pas les enjeux, ne s'y intéressent pas, mais savent une chose: à la fin, il faut voter comme on a dit à la réunion de groupe.

 

HADOPI en a été le meilleur exemple: la plupart des votants n'y comprenaient rien. À vrai dire, si vous aviez un minimum de connaissances techniques, vous vous seriez rapidement rendu compte que la ministre, Christine Albanel, qui proposait la loi n'y comprenait absolument rien non plus. C'est une loi qui a été écrite par un lobby, et qu'on a grâcieusement passé grâce à une majorité UMP très très docile.

 

Qu'est-ce que n'est pas un godillot?

 

On a quand même pu remarqué à cette occasion que quelques députés UMP se sont élevés contre cette loi absurde, coûteuse, et inefficace. Ils n'ont pas eu gain de cause, mais ont fait honneur à l'Assemblée Nationale et à leur fonction de Député. Leur parti les a bien évidemment soutenu comme il se doit dans leur démarche citoyenne:

 

http://www.pcinpact.com/news/50611-lionel-tardy-riposte-graduee-hadopi.htm

 

Ils ne sont pas nombreux, de cette race de députés qui bossent, et qui bossent pour leurs convictions propres.

 

Et le pire, dans ce système, c'est qu'en prenant position contre la ligne officielle du parti, ils risquent de ne pas recevoir la sacro-sainte investiture lors des prochaines élections. C'est ainsi que les penseurs libres sont punis, tandis que les bons chiens-chiens sont récompensés par des appareils dignes des soviets.

 

Et c'est là que je veux en venir: comment allez-vous voter pour les législatives?

 

Allez-vous voter pour un parti, et renier le principe même de ce qu'est censé être le Parlement?

 

Ou allez-vous voter pour un homme ou une femme, dont les idées seront proches des vôtres, qui, selon vous, seront les plus à même de défendre vos intérêts particuliers, même s'ils ne sont pas de votre parti favori? Des gens qui se ficheront des règles établies, et qui seront là pour faire leur travail de parlementaire?

 

Alors aussi pénible soit-il, un petit travail s'impose pour chacun d'entre nous:

http://mon-depute.fr

vous permettra de savoir comment les députés passés ont voté les lois.

Vous vous rappelez de lois en particulier qui vous ont marqué? Et bien il est grand temps de voir ce que eux en ont pensé.

Quelles que soient leurs paroles, jugez-les plutôt sur leurs actes!

 

Une autre ressources très intéressante (malheureusement à l'abandon):

http://www.deputesgodillots.info/

Ce sont une compilation de faits et gestes particulièrement révélateurs et assassins pour nombre de nos "représentants" (ou peut-être qu'ils nous représentent bien, si l'on en croit le Général De Gaulle: «Les Français sont des veaux!»).

On y trouve aussi une liste d'anti-godillots...

Vous pensez bien qu'un tel site est hautement apprécié:

http://www.ecrans.fr/les-deputes-godillots-ne-cherchent,7172.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/vu-sur-le-web/20090519.OBS7399/une-deputee-menace-d-attaquer-le-site-deputes-godillots.html

Conclusion

Comme aux présidentielles, aux législatives, votez pour un homme ou une femme, et pas pour un parti!

Partager cet article
Repost0
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 08:44

Les élections présidentielles sont terminées. C'est dommage, c'était vraiment très intéressant, et il me tarde de savoir ce que Hollande aura mangé à midi en 2017 le jour du deuxième tour (s'il y est).

 

Comme quasiment toutes les élections présidentielles avant, on a pu utiliser la bonne vieille méthode:

1.Les médias et sondeurs décident qu'il n'y a que deux candidats crédibles: RPR/UMP contre PS (après ça devient trop compliqué de toute façon), et ça se sent.

2.Au premier tour, on place en avant les deux finalistes choisis par les gens mentionnés ci-dessus.

3.Au second tour, les électeurs choisissent le président au cours d'un duel dont les mêmes sondeurs avaient dit que plus de 60% des Français ne le souhaitaient pas.

 

Ce qui veut dire qu'on était une majorité à trouver ce deuxième tour à chier...

 

Et figurez-vous que ce système à deux tours est pas mal décrié, par des mathématiciens et statisticiens. Il n'a pour seul avantage que d'être très simple à comprendre et à dépouiller.

 

Pourquoi changer le système actuel?

 

Je ne sais pas pour vous, mais au premier tour, moi je n'ai voté pour aucun des deux finalistes. Et si on vous posait maintenant la question: si votre candidat préféré n'est pas élu, qui est votre second choix? Ah, on ne vous pose pas la question.

 

Ou alors: qui est le (les?) candidat(e)(s) que vous ne voulez surtout, mais alors surtout pas voir élu(e)(s)? Combien pensent à un des candidats qui est arrivé au deuxième tour? Ça vous semble logique?

On ne vous pose pas la question!

 

Ben non. Le mieux que vous puissiez faire, c'est tenter un vote utile basé sur des sondages dont vous ne savez pas s'ils sont manipulés! Et à la fin, on ne sait pas si vous votez pour A, ou si vous votez surtout contre B, alors que votre favori, c'était quand même C, avec une forte sympathie pour D.

Et oui, c'est compliqué tout ça. Mais on ne peut pas tout avoir, n'est-ce pas?

 

Ben en fait, si, ou presque: il existe des alternatives à ce système à deux tours qui nous encourage à faire des calculs très tordus!

 

Citons-en quelques-uns:

 

La méthode de Condorcet

 

Dans le système de Condorcet, les électeurs classent les candidats par ordre de préférence.

Au dépouillement, on simule tous les duels possibles (tous les deuxièmes tours possibles, si vous préférez).

Dans la plupart des cas, un candidat remporte tous ses duels (il est, en moyenne, le "mieux" classé).

 

Le problème survient dans les cas particuliers, où il n'y a pas de candidat qui remporte tous ses duels. Et là, ça se complique! Je passe les détails, mais on peut rendre la chose complètement imbitable (ou comment donner le pouvoir aux mathématiciens...).

 

Méthode de Coombs

Alors là, accrochez-vous!!

On classe encore une fois les candidats par ordre de préférence.

Ensuite, on compte combien de fois chaque candidat a obtenu la première place. Si un candidat obtient la majorité absolue (plus de 50%) des premières places, il a gagné.

Sinon, on compte combien de fois un candidat a obtenu la dernière place (candidat le plus rejeté!), et on l'élimine: donc on barre son nom de chaque bulletin.

Et on recommence: sans le candidat le plus rejeté, est-ce que maintenant on a un candidat qui obtient une majorité absolue des premières places? Non? Alors on cherche qui est le nouveau candidat qui a la plus souvent la dernière place, et on l'élimine. On barre son nom, et on recommence encore!

 

Avantage: on élimine les candidats les plus rejetés. Il y a toujours une expressivité plus grande.

Inconvénient: il n'y a que l'ordinateur à la fin qui puisse faire le dépouillement, et vous l'aurez compris: je n'aime pas qu'un ordinateur nous ponde un truc complètement invérifiable.

 

Le vote par approbation

 

Dans cette méthode, on met dans l'enveloppe un bulletin de chaque candidat qu'on juge "acceptable" en tant que président. Le candidat qui reçoit le plus de bulletins gagne. Simple et efficace, ce vote manque cependant de nuance: vous donnez autant de poids à votre candidat préféré qu'à votre second voire troisième choix!

 

 

Alors? Toujours pas de solution?

Ben si, quand même!

 

Le vote par valeurs

 

Le vote par valeurs est assez simple: on vous propose une échelle de poins (disons de -2 à +2, en passant par -1, 0, +1, simple, non? on peut faire aussi 0 à 5, 0 à 100, mais ça ne sert à rien de faire trop compliqué!).

Vous donnez une note à chaque candidat. Vous n'êtes pas obligés d'utiliser toute la plage, mais vous pouvez donc aller de "celui-là est vraiment mon préféré" (+2) à "celui-là je n'en veux vraiment pas!!" (-2) avec les intermédiaires.

 

Au dépouillement, on compte les points, et celui qui en a le plus a gagné.

 

Cette méthode permet, normalement, de favoriser le candidat le plus consensuel: celui qui ne génère pas forcément le plus d'enthousiasme, mais qui ne suscite pas le plus de haine non plus.

 

Maintenant, soyons réalistes: ça reste toujours plus compliqué (en fait, surtout plus long) à dépouiller que le simple bulletin unique dans une enveloppe. Mais on peut tout-à-fait imaginer un dépouillement assisté par ordinateur avec surveillance des assesseurs.

Imaginons un grand écran que tout le monde voit bien. À chaque bulletin scanné par l'ordinateur, on voit la note de chaque candidat changer et tout le monde peut relire le bulletin. En plus, on peut recompter à la main si on a la patience et l'organisation nécessaire.

 

Mais est-ce que ça marcherait dans la vraie vie?

Et bien ça tombe bien, parce que l'expérience a été faite! On (pas moi hein!) a laissé les internautes s'essayer à cette élection en parallèle avec la vraie, en utilisant les mêmes candidats, et en ajoutant quelques stats. L'élection a duré plus longtemps, bien sûr, mais aucun résultat n'a filtré (pas d'effet "je vais corriger ces résultats de merde en votant pour machin") avant la fin de l'expérience.

 

Bon, attention: l'expérience a été faite sur internet, ce qui implique que la population a été filtrée au départ:

  • ce sont des gens qui ont internet
  • qui ont eu vent de l'existence du site, ce qui signifie que c'est pas tous les internautes
  • que ça a intéressé
  • et qui ont pris les 5min nécessaires à répondre aux questions.

Les résultats et analyses sont disponibles ici:

http://doc.votedevaleur.org/exp2012/compteRenduPreliminaire/VdVexp2012-crPreliminaire.pdf

 

Pour les feignants qui n'iront pas lire:

Le sondage intégré comme référence donnait sensiblement la même chose que les sondeurs avant le deuxième tour. C'est-à-dire Hollande bat Sarkozy avec environ 54/46.

 

Mais: le sondage sur les autres combinaisons de deuxième tour faisait apparaitre que Bayrou aurait gagné chaque duel, contre Sarkozy, Hollande, Mélanchon, et Lepen. (pas la méthode Condorcet, de vrais duels, une question à la fois). Et pourtant, Bayrou n'arrive que 5ème au premier tour!

 

Et bien le vote de valeur fait gagner Bayrou!

Copie du classement avec les points (il s'agit de moyenne, pas du total, il y a eu plus de 11500 participants, c'est plus que ce que font les "grands" sondeurs...)

 

Bayrou +0.25
Hollande +0.05
Mélanchon -0.31
Sarkozy -0.35
Joly -0.37
Dupont-Aignant -0.68
Poutou -0.91
Lepen -1.01
Arthaud -1.11
Cheminade -1.11

 

Ouah! Ça change pas mal de ce qu'on a vu!

Sarkozy, mais surtout Lepen souffrent d'un rejet massif. Et oui, ce n'est pas tout de ne pas recevoir une voix, il ne faut pas non plus devenir le "candidat à abattre"!

Le bouleversement se voit chez ce qu'on a assez outrageusement appelé les "petits candidats". On voit par exemple que Eva Joly talonne Sarkozy. Il faut croire qu'elle était mieux appréciée qu'on ne l'aurait dit auprès des électeurs, même si elle n'était pas leur premier choix.

 

On peut tirer bien plus d'informations d'un tel résultat que notre traditionnel uninominal à deux tours. Le président élu peut voir la forte tendance à gauche, et aussi que si les électeurs de droite n'ont pas forcément massivement rejeté les candidats de gauche, le contraire semble vrai: Sarkozy, Lepen et Dupont-Aignant ont reçu beaucoup de notes négatives. On le voit vachement moins dans un 51.7/48.3!

 

L'analyse dans le compte-rendu est certainement plus pertinente que la mienne, mais j'ajouterais un truc:

Quand l'expérience a été lancée, on prédisait une forte abstention, due à un rejet de la tournure de la campagne, d'un manque de satisfaction des candidats. Et là on voit bien qu'il y a bien plus de notes négatives que positives.

 

Il y a des inconvénients à la méthode, comme le dit le compte-rendu: il est presque impossible d'exprimer un bulletin blanc (en mettant 0 à tout le monde? complètement transparent au résultat!). Ils réfléchissent à une case "vote blanc".

 

Vous aurez compris que je trouve ce système très bien, et je me prends à rêver d'une réforme du scrutin pour la présidentielle.

Mais...

 

Pourquoi ce n'est pas prêt de changer?

La réponse est évidente: ceux qui profitent du statut quo sont ceux qui prennent les décisions!

 

Comment voulez-vous que l'UMP et le PS acceptent de basculer sur un système qui dans la présente simulation les donne tous les deux perdants (voire même très très perdants pour l'UMP).

 

Pourquoi même envisager de changer un mode de scrutin qui leur garantit presque systématiquement un duel au lieu de donner une chance à un quelconque autre parti/candidat, et ce quelles que soient les tendances de l'opinion publique?

 

Et pourtant, avec un vote par valeurs, on n'aurait sûrement pas connu 2002, vu qu'il est possible de rejeter un candidat plutôt que de voter pour "le candidat du rejet des autres".

 

Vous-mêmes, qui lisez, et qui, à environ 91%, n'avez pas voté Bayrou au premier tour, auriez-vous préféré avoir eu ce mode de scrutin? Vous êtes certainement au moins 27% à penser que non vu que Hollande a gagné ce coup-ci et que vous étiez 27% à le mettre en favori au premier tour... encore que?

Combien ne sont pas contents de Hollande et auraient mis Bayrou en choix n°2?

Combien ont "voté utile" dans les 27%?

 

Rappelons aussi qu'il s'agit d'un vote sur internet, et que la population de votants faisait gagner Bayrou dans chaque duel contre un autre candidat. Si on avait pris l'ensemble de la population française sans filtrage initial, le résultat aurait peut-être été différent?

Hollande est déjà en deuxième position...

Partager cet article
Repost0
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 05:11

Cet article sera court (pour une fois), puisqu'il n'a pour but que de vous envoyez voir ailleurs si j'y suis.

En plus, je vais vous gacher la surprise: je n'y suis pas. Mais j'y suis allé.

 

Vous voyez où je veux en venir? Non? Pas grave, l'important c'est d'où j'ai fini par revenir!

 

Et voilà. Maintenant que vous êtes totalement perdus, venons-en au sujet:

Ci-dessous, un lien vers la traduction d'un texte écrit par les députés européens du Parti Pirate Suédois.

 

Chapitre1: problématique

Chapitre2: propositions

 

Et je dois dire que je soutiens ces idées à 100%!!

Partager cet article
Repost0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 09:03

Comme vous avez pu le constater, le second tour, avec l'élimination des "petits candidats" perturbateurs (pensez-donc que certains parlaient d'économie spontanément, et même avec des chiffres crédibles parfois, mais où va-t-on??), la campagne a pu enfin prendre la hauteur qu'elle mérite et aborder des sujets qui reflète de mieux en mieux des visions opposées de la France avec des objectifs clairs et une mise en oeuvre étalée sur 5ans.

 

Ah non, pardon. Pour Hollande, le mandat dure surtout 1an. On n'a pas les détails pour les 4 années qui suivent. On supposera qu'il s'agit d'un très vague "rattrapper les conneries de l'année dernière" copié-collé à chacune des 4 lignes.

 

Nous allons donc devoir nous attarder sur notre Président actuel, qui n'est pas vraiment dans les petits papiers des sondeurs. Mais apparemment, il est bien présent dans leur comptabilité, vu qu'il les entretient depuis 2007, date à laquelle il a décidé d'entrer en campagne pour 2012.

 

On voit aussi le traditionnel jeté d'orties à la face de l'autre. Et les arguments sont en plus pertinents:

 

  • M. Sarkozy s'interroge sur le calendrier des révélations de ses casseroles, en pleine campagne. J'ai moi-même une révélation à lui faire: non, tout ça ne date pas d'aujourd'hui. L'échange infirmière contre centrale nucléaire, je me souviens clairement qu'on en parlait déjà à l'époque, mais la presse et l'audivisuel traditionnel français n'avaient pas encore retourné leur veste, donc eux en parlaient moins que maintenant.
  • C'est sans doute pour ça aussi qu'il trouve presque drôle qu'on pense que Kadhafi aurait financé sa campagne alors qu'avec ce que la France lui a mis sur la gueule, on voit bien qu'ils ne s'aimaient pas. C'est au nom de cette haine que Kadhafi avait d'ailleurs été invité à un défilé du 14 juillet en France, et avait pu planter sa tente à l'Elysée, et que Sarkozy l'avait décrit comme étant redevenu fréquentable. Brrr, une haine qui remonte à aussi loin, ça fait froid dans le dos! Il est évident qu'à l'époque, l'un était déjà le Némésis de l'autre!
  • Les affaires Karachi et Bettencourt ne sont pas non plus toutes neuves. Les rebondissements actuels, c'est surtout qu'il n'y en a plus parce que les enquêtes ont pratiquement fait le tour, il ne reste plus qu'un seul élément à travailler, et il se trouve qu'il est sur le point de perdre son immunité présidentielle. Ça doit mettre du baume au coeur des enquêteurs, c'est sûr!
  • Il devrait être rassuré, personne n'a ressorti sa violation de la Constitution quand il a fait cesser les pubs sur les chaines publiques avant le vote de la loi par le Parlement (bon, faut dire que l'Assemblée Nationale façon godillots de l'UMP, ça tient plus de la chambre d'enregistrement qu'autre chose, mais on est encore censé faire semblant quand on occupe des fonctions importantes, Monsieur!)
  • Personne non plus ne reparle de son fils qu'il a tenté de propulser à la tête de l'EPAD, fort de son CV qui sort du lot "Diplôme de Raté en droit à l'Université".

et en face?

Et bien en face, pas grand chose!

 

Tout juste un anniversaire d'un collaborateur dont tout le monde se foutait jusqu'alors, mais qui vient ô mon Dieu d'inviter DSK et les têtes de parti en même temps!

Alors comme on dit à l'UMP, il y a des choses à ne pas faire, tout de même! Un peu de décence!

Effectivement, il y a des choses à ne pas faire, telle que:

  • étouffer une affaire de tentative de viol par ce même DSK quelques années plus tôt (et figurez-vous que la victime l'avait déjà mentionné à l'époque, mais sans porter plainte! c'est bizarre que personne ne semble s'en souvenir...)
  • se lancer dans un grand concours d'acteurs sur le thème de la surprise et l'indignation quand DSK se fait --ENFIN-- choper alors que sa réputation n'était déjà plus à faire depuis longtemps
  • refuser ensuite de fréquenter ce même DSK depuis le scandale:

 

"Nous n'avons pas les mêmes valeurs! Je ne parle pas aux gens qui se sont fait griller Monsieur! Que ceux qui n'ont pas été pris!!"

 

Diantre! Je comprends pourquoi Fillon et Copé sont déjà prêt à se foutre sur la gueule, puisque Sarkozy sera bientôt hors-jeu pour cause d'infréquentabilité.

 

Mais pourquoi donc y'a-t-il autrement plus de casseroles à ressortir chez Sarkozy que chez Hollande?

Simple: question d'expérience!

 

Sarkozy a déjà été Président de la République pendant 5 ans, et il a été très très actif. À raison d'une connerie tous les quelques mois, il a forcément plus à son actif que le Président de la Corrèze (sans vouloir insulter ses habitants).

 

La vraie question est donc: et dans 5 ans, il cumulera combien de casseroles, M Hollande?

 

Nous sommes donc à moins d'une semaine du premier tour, et vous savez donc forcément comparer et juger les programmes:

  • éducation: l'éducation, c'est bien, et c'est important
  • la sécurité: l'insécurité, c'est mal, et c'est important
  • le chômage: ils sont contre, et c'est important
  • la mondialisation: et ben euh... c'est un problème complexe et important qu'il faut aborder avec sérieux!
  • la France dans l'Europe: sur la carte de l'Europe, côté ouest, tu descends, tu descends toujours, mais si tu arrives en Espagne c'est que t'es allé trop loin!
  • le budget: pareil que pour l'Europe...

Et maintenant les moyens d'y parvenir:

"Le FN, c'est pas des méchants! L'immigration c'est mal!"

"Les Français en colère, calmez-vous nom de Dieux!! L'immigration c'est... attends, ils disent quoi les sondages?"

 

Voilà. Il est clair que tout est prêt pour que le débat qui vient soit riche en contenu: Rolex, champagne et petits fours seront à coup sûr de la partie.

Partager cet article
Repost0
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 16:25

Nouvelle maid

 

Comme les lecteurs assidus de ce blog (donc en fait Anne-So et... ah non! ma mère ne lit plus non plus...) doivent le savoir, nous avons viré notre précédente aide à domicile/femme de ménage/esclave rémunérée.

(J'ai la flemme pour mettre un lien, cherchez l'article vous-mêmes!)

 

Et bien nous avons quelque peu galéré pour en embaucher une autre, et pour cause:

Dans le contrat, nous avons droit à un remplacement sans frais d'agence supplémentaire (bon, y'a quand même les frais de visite médicale, permis de travail, tout ça, mais ça reste vachement moins!).

 

Pourquoi on a galéré?

Simple: si on cherche une remplaçante, c'est qu'on est déjà lié à l'agence. Il vaut mieux donner les "bonnes" recrues aux nouveaux clients qui eux peuvent aller voir ailleurs si l'offre ne leur plait pas sans aucun frais.

 

Noooon! Ils n'oseraient pas tout de même?!

 

Attends voir:

 

Maid choisie par nous n°1: une birmane, déjà à l'agence

Entretien par webcam. On dit de suite à l'agent qu'on la recrute, malgré son Anglais très très limité (ça s'apprend sur le tas, va!)

"Ah mais attends! Faut voir si elle est d'accord aussi. Je vous rappelle dans 10min"

30min plus tard, on rappelle

"Nan mais elle a pas encore vraiment répondu là..."

15min plus tard, on rappelle encore

"Juste un peu de patience, le temps qu'on lui explique!"

5min plus tard, l'agent rappelle

"Finalement, elle préfèrerait travailler pour garder des personnes âgées que des enfants"

Et il a fallu 50min pour lui poser la question?

Non, mais pour appeler l'autre famille qui l'avait eue en entretien, lui mettre un ultimatum, et attendre leur réponse, il a fallu ça! Quelle coïncidene, ils ont une personne âgée qui a besoin d'une aide permanente pour la vie quotidienne.

 

Maid n°2: Ah non, c'est pas possible, elle est dispo la semaine prochaine mais en fait dans 4 mois

 

Maid n°3: Ah non, c'est pas possible, pask'en fait finalement sa famille veut pas la laisser partir, ils ont besoin d'elle.

 

Maid n°4: Oh zut! On avait pas vérifié, mais elle a été refusée par le ministère de l'immigration en septembre 2011, et il faut attendre un an avant de se représenter (mais personne n'a jamais pu vérifier ça avant, bien sûr!)

 

On a quand même réussi à recruter celle-là. Je pense que le facteur principal c'est: elle est dispo, et il n'y a aucun nouveau client en vue. À moins que ce soit la grosse gueulante de ma femme après la quatrième maid (qui avait été confirmée et reconfirmée dispo dans 2 semaines, on avait même envoyé une partie se son prêt en avance!)

 

Nous sommes donc allé chercher notre nouvelle recrue ce samedi, dans les nouveaux locaux de l'agence, qui a déménagé pour "mieux rendre service à ses clients". Ils sont maintenant en centre-ville, donc vachement plus loin de nous qu'avant, et ont remplacé leur large espace RdC (en fait, un magasin au départ) par un petit appartement très étriqué au deuxième étage d'un bâtiment sans ascenceur avec une entrée si minuscule que j'ai dû porter la poussette à bout de bras pour croiser le vélo dans l'entrée. Ensuite on a porté la poussette et le bébé en haut des deux étages dans un escalier conçu par un alpiniste.

Le nouveau service est effectivement là: service fitness inclus à chaque visite!

 

Mais c'est pas grave: c'est un grand soulagement et une nouvelle période de stress qui commence.

 

Soulagement: ça faisait des mois qu'on se demandait quand on allait trouver, et dois-je vous rappeler que tant qu'on aura pas une maid de confiance à la maison, ma femme ne cherchera même pas de boulot?

Stress: Si elle est comme la précédente, on n'a pas fini d'en chier!!

 

Alors ça fait une journée et demi, et pour l'instant ça se passe bien: elle est plus souriante et a une attitude bien plus respectueuse que l'autre. Elle semble avoir été correctement formée de ce côté là. Et elle s'entend déjà très bien avec le bébé (mieux en une journée que l'autre en 3 mois, tout de même!).

 

Nous avons changé d'approche: nous avons évité les maids expérimentées qui auraient échangé tous les "trucs & astuces pour faire chier ton patron" et opté pour une débutante ou presque:

27 ans, Indonésienne, 2ans d'expérience en Malaysie.

Seul hic: son Anglais est encore une fois très limité. Elle apprendra sur le tas! Elles font toutes ça...

 

Je touche en ce moment du bois: pourvu que ça dure!

 

Aujourd'hui, si ce n'est pas encore fait: tu te lèves et tu vas voter!

Et ouai, c'est rabat-joie, mais c'est comme ça.

Et si tu veux me faire encore plus plaisir, tu vas voter sans penser deuxième tour, et sans tenir compte de cette absurdité que sont les sondages et les votes "utiles".

Ici, c'est fait. Et il y avait du monde aux urnes à l'Ambassade de France à Singapour. Alors pas d'excuse en France!

Hop hop hop! On y va!

Partager cet article
Repost0
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 05:41

Dans deux jours, nous allons procéder à ce qui est certaiement la plus importante élection de notre beau pays.

 

Beaucoup d'entre vous profiteront à cette occasion des progrès de la technique en utilisant une machine à voter en lieu et place de cette ancestrale et obsolète technologie qu'est le bulletin papier dans une enveloppe.

 

Vive le progrés:

http://www.youtube.com/watch?v=gDViAxTY2tg&feature=player_embedded

 

Rassurez-vous, il s'agit évidemment d'un cas isolé de paranoïa aigüe, la preuve:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vote_%C3%A9lectronique#Fraude

 

On ne mentionnera pas non plus l'enfumage technique des fabricants de ces machines, qui ont évidemment un "scellé" logiciel comme toute urne en plexiglas aurait également.

Ce scellé permet de ne pas protéger le contenu de "l'urne" numérique contre toute intervention extérieure, comme ont pu le vérifier les Suisses:

http://www.tdg.ch/high-tech/web/seul-couac-credibilite-evoting-vole-eclat/story/18941094?track

Si vous êtes attentif aux explications, vous apprendrez donc que ces machines sont sures, qu'on ne peut en aucun cas les violer ou frauder, mais que si quelqu'un vote deux fois, un technicien peut venir annuler un vote sans "casser le scellé" électronique.


Mais évidemment, il n'enlèvera pas votre vote ma petite dame. Il ne peut pas, c'est "protégé" (par lui).

 

Ceci dit, je doute que nos compatriotes se formalisent pour ça, sachant qu'on est déjà au "vote utile" sur la base de sondages faits par des entreprises privées en toute opacité et 100% non vérifiables...

Partager cet article
Repost0
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 12:55

Le premier tour approche et on sent que la campagne va enfin aborder sérieusement les sujets sérieux.

 

AHAHAHAHAHA!!

 

Pardon! C'est nerveux!

 

Nous avons donc David Copperfield Hollande, le mec qui finance son programme un peu onéreux avec une croissance sortie du chapeau, qui pense maintenant que nous ne sommes pas exposés à la crise de l'Euro.

 

La presse étrangère désespère de voir la France faire face à la menace grandissante. Mais en fait il sont tous cons sauf David Copperfield Hollande: des menaces, y'en a pas.

 

Nous nous souvenons de Superman Sarkozy qui nous avait bien expliqué également que la crise est derrière nous. Faut dire que Superman Sarkozy a sauvé au moins 3 fois la France le Monde, à l'arraché, avec Angela Merkel tout seul comme un grand, via des mesures économiques d'urgence.

 

Ils sont donc d'accord l'un avec l'autre, malheureusement contre le reste du monde.

 

C'est une caractéristique française: nous avons toujours eu raison contre tout le monde. Regardez: le nuage radioactif de Tchernobyl ne passera pas par la France, Internet ne détrônera jamais le Minitel, le TGV est sans concurrence, Kadhafi est redevenu fréquentable, les 35heures élimineront le chômage sans faire baisser les salaires, etc.

 

Bref! À chaque fois que le reste du monde nous dit qu'on a tord, c'est qu'ils sont tous cons sauf nous.

 

Qu'ils sont cons le reste du monde!!

 

Mais que faire?

Et bien on peut demander soit à Robin des Bois Mélanchon de résoudre le problème en faisant tout péter le système et installant une Union de la République Socialiste Sovié... Française, soit à Roland(e) de Ronceveau Lepen de nous sauver en virant les immigrés, l'Euro, l'Europe et tout ceux dont la tête ne lui reviendrait pas.

 

En parlant de l'Europe, on sent que tout le monde a bien compris comment ça fonctionne sans faire de démagogie parce que David Copperfield Hollande va renégocier tout seul des traités qui se décident d'habitude à 27. La nouvelle est très bien accueillie par nos "partenaires", puisqu'il semble qu'aucun dirigeant des pays limitrophes à la France ne veuille plus lui adresser la parole...

 

Et Superman Sarkozy lui emboite désormais le pas en proposant de renégocier le rôle de la BCE qu'il a confirmé ne pas toucher il y a seulement quelques mois encore, et qu'il ne peut d'ailleurs pas faire sans les autres, qui incluent l'Allemagne, qui lui a déjà répondu qu'il n'en était pas question.

 

Mais c'est pas grave, rappelez-vous que rien n'est impossible pour nos champions!

 

On peut bien imaginer que l'Europe n'est pas chamboulée à chacune des élections d'un des 27 États membres. Mais ces 26 autres États, ce ne sont pas la France de Sarkozy ou la France de Hollande, monsieurdame!

 

On fait ce qu'on veut, y compris chez les autres. C'est ça la force Française!

 

Les autres candidats, je n'en parlerai même plus, puisqu'en consultat la section "Présidentielles 2012" de Yahoo news, comme ailleurs, au moment où j'écris, on note une très écrasante majorité de Sarkozy et Hollande dans les titres, ce qui devrait achever de vous convaincre que c'est bien pour ces deux là que vous devez voter. Comme ça vous n'avez pas besoin de trop vous creuser la tête.

 

Faisons donc comme les Guignols:

 

Ça y est, c'est fini!

Sarko et Hollande sont passés au deuxième tour avec une abstention record pour un premier tour.

Entre les deux tours, les candidats s'étripent pour savoir qui prend les meilleures mesures pour protéger les monuments historiques contre les pigeons qui chient dessus et si le taux de chlore dans les piscines municipales est raisonnable.

Puis Hollande gagne contre Sarko sous couvert d'une abstention record dans toute l'histoire des élections de la Vème République.

 

Au moins on n'entendra moins de promesses à la con et déclarations stupides!

Partager cet article
Repost0

Articles Récents

Liens